Fermer la publicité

Fin d'un long conflit dans les multiplexes stéphanois

Loire le 22 avril 2015 - Denis Meynard - Société - article lu 1069 fois

Fin d'un long conflit dans les multiplexes stéphanois
Georges Rivoire - Les grévistes affirmaient perdre 200 euros par mois depuis la prise en location-gérance de l'ex-Gaumont, en novembre

La grève de 18 des 23 salariés de l'Alhambra et du Camion Rouge s'est terminée mercredi soir, au bout d'une semaine.

Mercredi 22 avril, au septième jour de fermeture au public du cinéma Alhambra (ex-Gaumont), les salariés grévistes ont renoué le dialogue avec leur direction, grâce à une médiation de la Direccte. Sur l’ensemble des deux multiplexes stéphanois, avec Le Camion Rouge qui appartient à la même propriétaire, Sylvie Massu, 18 des 23 salariés, dont deux cadres, étaient en grève illimitée.

Après plus de 4 heures 30 de négociation dans les locaux de la Direction du travail de la Loire, les représentants des salariés, accompagnés de la CFDT, ainsi que la propriétaire et le directeur des deux établissements, Sylvie Massu et Philippe Desaye, accompagnés du président de la CGPME de la Loire, Daniel Villaréale, se sont quittés après avoir signé « un protocole de fin de conflit, validant tous les points qui lui ont été soumis », a indiqué Hafsia Drid, déléguée syndicale CFDT de l’Alhambra.

« La réunion a été longue et fructueuse, car on est arrivé à un accord, avec l’attitude sociale de la direction que se soit sur l’organisation du travail ou le paiement des primes », a déclaré de son côté Laurent Picoto, secrétaire général de l’Union départementale CFDT de la Loire. Les salariés ont quant à eux indiqué être prêts à se mettre au travail le soir même pour que l’activité puisse reprendre dans de bonnes conditions dès le lendemain. Il est aussi prévu que l’impact de la semaine de grève sur leur rémunération soit étalé dans le temps.

Dans la soirée du 16 avril, l’inauguration du nouveau cinéma Le Camion Rouge, place Chavanelle, s’était déroulée dans une ambiance tendue, avec un piquet de grève vêtu de chasubles oranges devant l’établissement et un vigile qui filtrait l’entrée des invités. Outre des élus stéphanois, notamment le maire Gaël Perdriau qui a échangé avec les grévistes, le président de la Fédération nationale des cinémas français, Richard Patry, a félicité Sylvie Massu pour l’ouverture d’un nouveau cinéma dans le centre-ville de Saint-Etienne. Cette dernière qui a évoqué devant les invités la « difficulté pour les salariés de passer d’un grand groupe à un indépendant, avec une gestion différente », faisait part de sa volonté d’être « constructive dans ce conflit social, car on a tous à y gagner ». Interrogés, Sylvie Massu et Philippe Desaye ont, avec constance, refusé de répondre aux questions des journalistes.

Denis Meynard

Galerie photos : Le complexe cinématographique « Le Camion Rouge » inauguré

Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire - Au centre Georges Ziegler
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide