Fermer la publicité

Film de la semaine - Drôles d’oiseaux !

Rhône le 12 juin 2014 - Eric Séveyrat - Culture - article lu 560 fois

Film de la semaine - Drôles d’oiseaux !
« Bird People » aide à décoller de l'ambiance morose de l'actualité de cette fin de printemps 2014. Le film de Pascale Ferran est comme un morceau de musique qu'on aime et qui vous emmène ailleurs dès la troisième mesure. Laissons-nous porter sur les ailes de « Bird People ».

Onirisme, une pointe de fantastique, et même une pincée de thriller… Bird People mêle tous les ingrédients d’un film « d’hauteur » réussi.

Onirisme, une pointe de fantastique, et même une pincée de thriller… Bird People mêle tous les ingrédients d’un film « d’hauteur » réussi. Le cadre : Roissy, ses terminaux, ses escalators, ses hôtels sans âmes, ses nuits sans sommeil, et… ses petits oiseaux. Cela commence comme un documentaire sur les passagers du RER B, avec leurs voix intérieures en off, et ça évolue vers une histoire d’humains en parallèle aussi différents qu’un Américain en voyage d’affaires, et une étudiante française femme de chambre au Hilton Roissy. Halte-là ! Rien de scabreux, on n’est pas au Sofitel New York, et le spectateur ne saura pas (jusqu’à la dernière minute) si, oui ou non, ces deux personnages se rencontrent.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=wqNlDKmRqtE[/youtube]

Si la poésie sert à s’échapper du réel, pour le coup, c’est réussi, avec de long passage sans même la voix off, où le spectateur est plongé en vue subjective à la place de l’oiseau, tantôt un peu voyeur, tantôt proie pour un gros chat, le tout dans l’anthropomorphisme le plus assumé.

On assiste à une scène de rupture incroyable par Skype, une scène longue, avec ses plages de silence, comme on les aime (eh oui dans la vraie vie quand on rompt, il y a des silences, pourquoi on ne les supporterait pas au cinéma ?). Roschdy Zem en réceptionniste travailleur pauvre, qui dort dans sa voiture, est impeccable comme à son habitude. Pascale Ferran (Lady Chatterley, L’Âge des possibles…) a filmé, avec le personnage de Josh Charles (Gary Newman, l’homme nouveau !) un rêve commun à beaucoup, l’envie de tout arrêter d’un coup, sans colère, sans haine, de partir vers un ailleurs, une autre vie. C’est son cas, jeune chef d’entreprise qui plaque ses associés en plein vol… Un moment assez jouissif dans le film, et « casse-gueule » sur le plan du scénario. Pascale Ferran nous amène sur un plateau la « rupture » de l’homme avec sa vie, mais pas avec la vie. Anaïs Demoustier, « Audrey » est idéale de fraîcheur pour le rôle.

Eric Séveyrat

Bird People, de Pascale Ferran, avec Anaïs Demoustier, Josh Charles, Roschdy Zem, Camelia Jordana…



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide