Fermer la publicité

Festival des 7 collines : magie, cirque et danse

Loire le 20 juin 2015 - Daniel Brignon - Spectacle, Théâtre - article lu 169 fois

Festival des 7 collines : magie, cirque et danse
Le collectif belge Het Kip dans une performance « ébouriffante »

Pour sa 21e édition, le Festival des 7 collines qui s'étend sur l'agglomération stéphanoise a déniché à nouveau des créations inédites en France. C'est sur de telles découvertes de créations novatrices et singulières que s'appuie depuis toujours le festival qui fait la part belle aux arts du cirque - de plus en plus traversés par la magie - et à la danse, des disciplines qui se nourrissent.

En ouverture, un concert, de Shantel, accompagné du Bucovina club Orkestar. DJ et musicien qui puise son inspiration dans la richesse culturelle des Balkans, ll a contribué à populariser les musiques de l’Est et leurs rythmes festifs. Avec en première partie de FM Laeti, la chanteuse jazz, soul, des Caraïbes, il se produira mercredi 1er juillet au Fil à Saint-Étienne.

On entre de plain-pied dans le monde du cirque avec la Cie Les 7 doigts de la main, de retour au festival des 7 collines pour présenter sa création 2014 nommée Cuisine et confessions. Autour du thème de l’art culinaire, la troupe de 7 artistes issus de l’école nationale du cirque de Montréal et également d’anciens du cirque du Soleil, enchaîne les prouesses acrobatiques dans un spectacle qui se veut aussi chorégraphique. Jeudi 2 juillet salle Aristide-Briand à Saint-Chamond.

Dans Chicks for money and nothing for free, cinq danseurs du collectif belge Het Kip, dynamitant les règles de la bienséance théâtrale, se confrontent sans retenue sur le thème de la masculinité : de la cruauté à la tendresse. Vendredi 3 juillet à L’Échappé à Sorbiers.
Nuit, la création 2015 du collectif Petit Travers, collectif de jongleurs masculins, associé dans l’exercice au champion du monde de magie Yann Frisch. Dans un contexte baroque de soirée aux chandelles le jonglage et la magie se rencontrent tellement que les balles semblent avoir acquis une existence propre. Samedi 4 juillet, centre culturel Le Sou à la Talaudière.

Co-accueillie avec la Comédie de Saint-Étienne, la compagnie chorégraphique stéphanoise ALS-Cécile Laloy présente sa toute nouvelle création : Clan’ks, une performance de danse conçue comme un concert. Lundi 6 juillet à L’Usine à Saint-Étienne.

Première à Saint-Étienne, le solo de l’artiste de cirque finlandais de Circo Aereo, Jani Nuutinen, à la croisée du cirque, de la magie et du mentalisme, dans l’univers confiné d’un chapiteau en bois de 100 places : une expérience à partager. Quatre soirées : mardi 7, mercredi 8, jeudi 9 et vendredi 10 juillet, musée de la Mine, puits Couriot à Saint-Étienne.

Une création encore avec 4 X 4 ephemeral architectures, autrement dit la réunion de 4 danseurs du Ballet royal de Londres et 4 jongleurs de la compagnie Gandini juggling, qui dans une proposition insolite offre une variation sur des thèmes fétiches des deux compagnies : rythme, synchronisation, humour anglais et fantaisie. Mardi 7 juillet, théâtre du Parc à Andrézieux-Bouthéon.

Deux performances chorégraphiques dans un plateau partagé : Latex remix, création 2015 de Delgado Fuchs, noms des deux artistes qui composent la compagnie suisse ; Duet for two dancers, un duo également, création 2014 de Tabea Martin. Jeudi 9 juillet, L’Usine à Saint-Étienne.
Où la magie rencontre à nouveau le cirque, la création Cloc de la compagnie 32 Novembre. Jeudi 9 juillet, salle Jeanne-d’Arc à Saint-Étienne,

Bert & Fred, un couple inséparable à la ville comme à la scène dans un spectacle complet de numéros à risques. Vendredi 10 juillet salle Jeanne-d’Arc à Saint-Étienne.

L’ombre d’une source, un texte de Titi Robin partagé par Michel Lonsdale en récitant : un concert-lecture mercredi 8 juillet au musée d’Art moderne de Saint-Étienne.

Daniel Brignon

Billetterie au 04 77 32 54 13.

Performances sur les places

Le festival des 7 collines est aussi une offre de performances qui vont animer les places et parvis, spectacles tous publics et gratuits.

Le duo Scéenocosme présente une performance numérique interactive jeudi 2 juillet place Jean-Jaurès et vendredi 3 juillet à la Cité du design à Saint-Étienne, de 13 h à 18 h 30 en continu, en alternance avec la performance Stand-up Comédie.

Le collectif Na Esquina, jeune compagnie brésilienne, présente sa première création samedi 4 juillet à 17 h au musée de la Mine et vendredi 10 juillet, à 11 h quartier de Montreynaud à Saint-Étienne.

La Cie Jupon, duo masculin de deux acrobates danseurs dans une course intense, dimanche 5 juillet à 16 h, chartreuse de Sainte-Croix-en-Jarez.

La compagnie Galapiat, en résidence de création à Firminy, présentera en avant première sa création Parasites, dimanche 5 juillet à 19 h, parvis de l’église Le Corbusier à Firminy.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide