Fermer la publicité

Faubourg Mulsant à Roanne : place aux jeux

Loire le 13 février 2015 - Louis PRALUS - Actualités - article lu 353 fois

Faubourg Mulsant à Roanne : place aux jeux

Yves Nicolin veut faire revivre le faubourg Mulsant. Première étape : réaménagement de la place Berthelot.

Cette place autour de l'église Sainte Anne ne sert que de parkings de stationnement. Le maire veut en faire une vraie place où l'on vient et où l'on s'arrête. La première phase de travaux, pour un montant de 500 000 € sur une enveloppe totale de 1,3 M€, s'étalera jusqu'au 20 février. Principale opération : les platanes  seront coupés et remplacés par d'autres arbres, plus décoratifs et ne permettant pas aux étourneaux de s'y poser.

Des arbres seront ajoutés : l'église Sainte-Anne recevra  une couronne d'arbres, sans doute une trentaine. Les riverains apprécieraient cette « opération platanes » parce que la présence des étourneaux est très désagréable et les voitures sont endommagées par leurs défections. Le restaurateur de la place apprécie encore plus parce que l'espace sera dégagé et son commerce mis en valeur et qu'il pourra, enfin, bénéficier d'une surface plus grande pour sa terrasse. Le nombre de places de parkings restera le même, soit 44 places et la circulation sera  limitée à 20 km/h.
Parmi les autres aménagements prévus, plébiscités par les gens du quartier : l'installation d'une aire de jeux pour les petits, proche de l'école Berthelot. Mais également la création d'une placette, réservée aux piétons, qui s'ouvrira sur la rue Sémard tout en se prolongeant vers la rue Raspail et la rue de l'église. Avec du mobilier urbain, des bancs circulaires autour des arbres, elle deviendra un lieu de détente et de repos dans un cadre arboré et fleuri. Les trottoirs seront élargis de 1,40 m et des mâts de 8,60 m, portant trois projecteurs led, éclaireront la place.
Autre grosse rénovation, celle de la façade principale de l'église et la façade de la chapelle : nettoyage, ragréage, remplacement de certaines pierres, restauration de certaines sculptures. Un retour à la beauté originelle, qui sera soulignée par un éclairage. La restauration durera jusqu'à mi-avril.  Le parvis sera également élargi pour permettre l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite.


L.P.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide