Fermer la publicité

Face Loire et Total s'engagent contre la précarité énergétique

Loire le 15 juillet 2015 - Emilie Massard - Économie - article lu 123 fois

Face Loire et Total s'engagent contre la précarité énergétique
Emilie Massard - Les représentants de la fondation Face et de Total ont présenté le projet

Pour mieux informer et accompagner les ménages dans la lutte contre la précarité énergétique, Face Loire et Total ont mis en place 30 emplois d'avenir en France, dont 5 recrutés dans la Loire.

Dans le cadre de sa mission, le club d’entreprises Face Loire accompagne des jeunes en difficulté sur le chemin de l’emploi. C’est ce qu’il a réalisé à nouveau pour 5 jeunes ligériens dans le cadre d’une opération menée en collaboration avec Total.

Ces 5 jeunes ont été recrutés en emplois d’avenir en janvier dernier pour participer à la lutte contre la précarité énergétique, qui touche de nombreux ménages en France. Ces « jeunes ambassadeurs » ont pour mission d’informer les propriétaires sur les dispositifs existants pour financer la rénovation thermique de leur logement, et ainsi leur permettre de diminuer la partie consacrée aux énergies dans leur budget. « Pour ces jeunes, c’est un tremplin pour la suite, grâce aux compétences qu’ils auront acquises tout au long de leur année de contrat », estime Hind Nekkas, chargée de projet précarité énergétique pour Face Loire.

Au niveau national, le projet implique Total et 4 clubs Face en France (Loire, Limousin, Vosges et Alsace) pour un total de 30 emplois d’avenir. Ces 30 jeunes sont notamment parrainés par des salariés de Total ou de ses filiales. L’objectif est également de faire appel aux partenaires et acteurs locaux pour identifier les ménages en précarité énergétique. La Fédération du BTP de la Loire a notamment souhaité participé au montage du projet.

Depuis leur recrutement en janvier dernier, les jeunes ambassadeurs ligériens ont été en contact avec plus de 160 ménages, leur proposant une information, un accompagnement ou un suivi des travaux, une sensibilisation aux éco-gestes, etc., via des visites à domicile, des réunions collectives ou encore des animations vers les enfants ou à l’occasion d’événements particuliers (Biennale du design, semaine du développement durable, etc.)

Dans le cadre de ce projet, la fondation Face et Total souhaitent également développer des innovations comme l’utilisation de tablettes, des appartements pédagogiques virtuels pour sensibiliser aux écogestes, ou encore leur version physique, dont un pourrait voir le jour à Saint-Étienne.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide