Fermer la publicité

Fabrice Montoya : « Le livre d'artiste, un objet fabuleux ! »

Isère le 13 novembre 2015 - Laurent Marchandiau - Livres - article lu 755 fois

Fabrice Montoya : « Le livre d'artiste, un objet fabuleux ! »
DR - Fabrice Montoya, marchand d'art grenoblois, est aujourd'hui le seul en France à proposer des livres d'artistes.

C'est l'histoire d'une belle rencontre. Celle d'un marchand d'art désireux de transmettre son héritage et d'un homme, Fabrice Montoya, cherchant à redonner du sens à sa vie tout en partageant à sa passion pour les livres d'artistes.

Ils n’étaient que quatre en France à proposer des livres d’artistes. Aujourd’hui, Fabrice Montoya reste le seul en lice. Et pourtant ! Si l’art était inscrit dans ses gènes - « mes parents et grands-parents étant mécènes » - Fabrice Montoya choisit d’abord un tout autre chemin dans le juridique. Alors en quête de sens à sa vie, il fait l’une de ces rencontres qui changent un homme, lui procurant un nouvel élan plus en accord avec lui-même.

De son enfance, il se remémore la maison de ses parents tapissée d’œuvres et de sculptures. « J’ai toujours vécu dans l’art, collectionnant certaines pièces à titre privé. » Lorsqu’il rencontre à la Maison de la Culture de Grenoble (MC2), Robert Subtil, marchand d’art de profession, la magie s’opère, se découvrant une passion commune. « Pendant trente ans, il a exercé le métier de marchand d’art et il cherchait quelqu’un à qui transmettre son activité afin de partir à la retraite sereinement », confie Fabrice Montoya. Pendant six mois, Robert Subtil lui transmet son savoir-faire, son patrimoine artistique ainsi qu’un réseau d’une trentaine d’artistes professionnels. En septembre 2014, Fabrice reprend l’affaire, sous le nom de L’Art du Livre, avec comme ambition de faire découvrir une facette méconnue de l’art : le livre d’artiste.

Des pépites artistiques

Apparu à la fin du XIXe siècle, cet ouvrage se veut un dialogue entre un artiste et un écrivain. « De nombreux peintres, sculpteurs connus ont réalisé ce type d’ouvrage afin de se faire connaître. C’est le cas de Picasso, Manet, Camus, Apollinaire… » Et de poursuivre : « Ce sont des objets fabuleux relativement abordables -on peut en acquérir pour 100 à 200 €- tirés en une dizaine d’exemplaires qui donnent une autre image, plus personnelle, de l’artiste. » Concrètement, un peintre, un graveur, un sculpteur s’associe avec écrivain, un poète pour composer une œuvre inédite autour d’une thématique qui leur tient à cœur. « Ces livres nécessitent une à deux années de travail à leurs auteurs avant de voir le jour. Les artistes les réalisent eux-mêmes de A à Z. Ils ont leur presse, leurs typos, etc. Il n’y a pas de format particulier avec des papiers bien souvent sortants de l’ordinaire (papier japonais, africain…) » Une manière également pour les artistes de sortir de leur atelier, de se confronter à d’autres. C’est ce que souhaite faire connaître Fabrice Montoya tant aux particuliers qu’aux entreprises, sillonnant l’Hexagone afin de dénicher et de mettre en lumière ces pépites artistiques.

Laurent Marchandiau

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide