Fermer la publicité

Fabrice Eulry joue en bourse

Loire le 17 octobre 2015 - Béatrice Perrod-Bonnamour - Musique - article lu 157 fois

Fabrice Eulry joue en bourse
Kévin Dolmaire

Pour la deuxième année, le pianiste virtuose Fabrice Eulry s'est produit gracieusement à Roanne, en faveur de la première Bourse Guillaume-Perrot sur la recherche sur l'ostéosarcome.

Dimanche 27 septembre, 15 h. Salle comble, 100 personnes refusées.

Sur scène en costume rouge, Fabrice Eulry, l’équilibriste du clavier, parle au cœur de tous lors d’un « tour de la chanson française » prévu pour 80 min et qui dure deux heures, sans pause. Des pépites d’or au bout des doigts, à la fois légères, tragiques et bouffonnes le virtuose du piano s’approprie des grandes airs de la musique française, lesquels ont marqué leur temps : parfois inclassables touchant à de nombreux domaines, allant de l’écriture pianistique et symphoniques, aux airs populaires comme beaucoup de lieux communs, et ce, avec brio. Les mélodies sont connues de tous, à l’image de Carmen de Bizet revisitée, Lemon Incest, de Serge Gainsbourg, titre ombrageux… Si Chopin l’eut entendu ! Seulement pour être Un homme heureux, Fabrice Eurly envisage, mimiques à l’appui, de ses mains endiablées, la gauche ensorcelée Un monde parfait dans une succession de mélodies désordonnées et syncopées, tel que le cours de l’existence nous l’impose parfois. L’essentiel étant de voir La vie en rose. L’homme éblouit. Standing ovation.

En préambule, Claudine Perrot, présenta une vidéo émouvante, sur Guillaume. Le Dr Maurice Perrot, président de l’association Boogie wooGuillaume avec Estelle Lecointe, présidente d’Info Sarcomes, remirent en présence du docteur Vas, chirurgien au CLB, un chèque de 2 500 € à Camille Jacques, doctorante à la faculté de médecine de Nantes.

Béatrice Perrod-Bonnamour



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide