Fermer la publicité

Fabien Gil : connais-toi toi-même

Loire le 05 octobre 2014 - Daniel Brignon - Actualités - article lu 2307 fois

Ils se sont pressés à retenir les places des deux avant-premières du film de Roschdy Zem, Bodybuilder, vendredi 19 septembre à Saint-Etienne et La Talaudière.

Elles se sont arrachées en une journée. Pour cause les images étaient tournées dans la région stéphanoise et plus particulièrement dans la salle de musculation Gym and Co de Fabien Gil à La Talaudière avec pour figurants une partie de ses clients abonnés, et pour un second rôle son épouse Nelly. Le lieu avait été choisi par le réalisateur comme étant celui où il a effectué la rencontre la plus féconde en termes de connaissance et d’expertise, avec Fabien Gil précisément, qui l’a introduit dans l’univers très particulier du culturisme et auquel il a emprunté un peu de son histoire.

Monsieur univers en 2000

Cette histoire est celle d’un enfant de Villars qui a trouvé dans la musculation son art de vivre. « Je faisais beaucoup de judo et quand il s’est agi de travailler la force j’ai dû me mettre à la musculation, j’ai compris alors que j’avais trouvé là mon sport et j’ai laissé le judo. »
Fabien Gil reconnaît avoir, à 17 ans, adhéré à une « bonne salle de sport » à Saint-Etienne, Gym Alpha, tenue par Gérard Peyre, « qui savait motiver les jeunes que nous étions ». C’est le début pour Fabien Gil de la compétition de bodybuilding, en junior « où j’avais la chance de bien réussir ». Puis en senior « où j’ai ramassé quelques bâches. J’ai alors appris la diète, approfondi les techniques d’entraînement, j’ai pris aussi un coach pour progresser ». Fabien Gil a enchaîné les titres : champion de France, champion du monde, et le sommet, le titre de « Monsieur univers », toutes catégories en 2000. Un titre qui lui ouvre le droit à une carte professionnelle et l’entraîne vers des compétitions encore plus relevées, nécessitant « un nouveau volume corporel ». Fabien Gil interrompt la compétition, après un grave accident, une dissection aortique, en 2004. Roschdy Zem s’est inspiré de cette histoire pour créer le personnage qu’il incarne dans son film, Vadim, le coach du bodybuilder.
Plus de bodybuilding pour Fabien Gil depuis, sinon dit-il « en touriste pour crédibiliser les clients ». Il aurait tout arrêté du bodybuilding sans Nelly, sa compagne et épouse qu’il a coaché depuis. Elle est aussi détentrice de trente titres féminins dans la discipline, et partage avec Fabien le coaching de la salle de musculation de la Talaudière.
Le sport était sa voie professionnelle aussi. Parti pour préparer un BTS d’électrotechnique, Fabien Gil a bifurqué bien vite vers une autre voie en obtenant un brevet d’Etat de professeur de gym ce qui l’a orienté vers la création en 1991 du club Gym and co, à la Talaudière, une salle de musculation, fitness cardio, compétition, qui accueille aujourd’hui 350 pratiquants venus pour se tenir en forme. Et quelques-uns - 5 % - pour la compétition à un très haut niveau. L’un d’eux Philippe Durieux a été champion du monde de bodybuilding en 2013.
Le goût du bodybuilding est à comprendre pour Fabien Gil dans une recherche plus « esthétique » que « narcissique », comme on le laisse souvent penser. « Si on a des miroirs, ce n’est pas pour s’admirer, mais pour se corriger, dit-il, dans ce sport difficile où l’on vise deux objectifs : symétrie et proportions. Un culturiste est toujours dans l’autocritique pour parvenir à son but, comme un sculpteur. La sculpture c’est notre corps et la différence avec le sculpteur c’est qu’il faut dix ans pour achever la tâche… »
« Le culturisme exige des connaissances pointues en physiologie, en nutrition, même en chimie pour élaborer des rebonds glucidiques par exemple. On se sert de toutes les capacités du corps à s’adapter, par l’exercice, l’alimentation. Il faut avoir une bonne connaissance de son corps. C’est ce que l’on apprend de cette discipline exigeante », qu’il ose même déclarer « une manière saine de vivre ».

Daniel Brignon


Date :
1er octobre 2014, sortie du film Bodybuilder

Lieu :
Gym and co

Personnalité :
Mon père

Ambition :
La réussite de mes enfants

Citation :
« Tout ce qui ne tue pas rend plus fort », Friedrich Nietzsche



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide