Fermer la publicité

Expositions - Quand l’Apocalypse révèle l’Espérance

Loire le 11 septembre 2014 - La Rédaction - Roannais - article lu 200 fois

Expositions - Quand l’Apocalypse révèle l’Espérance
Paul Gaillard (1913-2003), artiste de talent réalisa une oeuvre originale sur l'Apocalypse, au travers d'un manuscrit illustré de dessins, accompagnés de peintures, d'une élégante facture. Le Dr Marie-Cécile Gaillard ouvre à la Chapelle Saint-Michel du Lycée à Roanne, le livre de son père. 15 dessins, la totalité du dernier texte de la Bible et 4 peintures à l'huile sont aussi à découvrir.

Du livre des Révélations, l’Apocalypse, on ne pense qu’aux passages sombres et l’on oublie tout ce qui est grand et beau contenu dans les textes.

Ce livre d’Espérance s’adressait à l’époque à des jeunes évangélistes en proie à la persécution et qui avaient besoin d’être encouragés et de croire en la parole du Christ. Pour beaucoup et à tort, l’Apocalypse est le livre de la terreur. « En fidélité au texte biblique, Paul Gaillard a été inspiré par les visions annonciatrices d’espérance et de béatitude de ce texte prophétique chargé de symboles », explique Marie-Cécile. L’artiste n’a pas traité des visions de la bête de la terre, de la bête de la mer, ni de la prostituée fameuse ! Mais de tout ce qui parlait d’élévation. L’œuvre présentée s’inscrit dans la longue succession de chefs d’œuvres inspirés par le texte. « Son originalité tient à la révélation mystique sans référence aux événements politiques ou de guerre de religion ». L’artiste qui fut sociétaire du Salon des indépendants est un méditatif. Il utilise des modestes matériaux : encre noire, pointe fine et papier calque, créant des harmonies de touches, de lignes donnant un mouvement à l’œuvre dessinée ou peinte.
P. Gaillard a utilisé la Bible de Jérusalem (édition de 1955). Le manuscrit en 41 pages a été écrit sur des feuilles de papier calque fort taillées en A3. Le texte en écho à chaque dessin est manuscrit en majuscules, texte centré… « représenté à la lettre ». Les feuilles sans dessin sont écrites en pleine page en minuscules.  On repère les citations de la Bible  sur des pages  contenant des parties calligraphiées, en majuscules petites ou grandes.

B. P.-B.



Chapelle du Lycée à Roanne, jusqu’au 11 octobre, les mercredi, samedi après-midi et dimanche 21 septembre. A signaler la prochaine sortie du livre manuscrit chez Thoba’s. Souscription : 39 €.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide