Fermer la publicité

Exposition : L'interface du futur se montre à Saint-Etienne

Loire le 26 octobre 2015 - Louis Thubert - Expositions - article lu 625 fois

Exposition : L'interface du futur se montre à Saint-Etienne
Quentin Chevrier - Water Light Graffiti, d'Antonin Fourneau

La Cité du Design expose des objets numériques mais aussi des extraits de films de science-fiction jusqu'au 14 août 2016. Et révèle l'influence des films sur les designers, mais aussi le nouveau regard porté sur les objets inspirés par la science-fiction.

La science-fiction a-t-elle déjà laissé des traces parmi nous ? Et peut-on l'afficher dans un musée ? L'exposition Culture Interface : Numérique et Science-fiction tente de répondre à ces questions du 3 novembre 2015 au 14 août 2016. La Cité du Design, à Saint-Etienne, accueille de nombreux objets témoins de ce futur si proche. « La première exposition de ce type ! » s'enthousiasme Eugénie Bardet, chargée des relations presses de la Cité du Design.

Casques de réalité virtuelle, interfaces gestuelles ou vocales, montres connectées... Les pièces choisies par Nicolas Nova, chercheur en ethnographie et en design et commissaire de l'exposition recouvrent différentes thématiques. Avec toujours, en toile de fond, la question de l'interface, c'est-à-dire de l'interaction entre l'humain et la machine.
Parmi les créations exposées, des éléments aussi divers qu'un ballon de foot à comportement, destiné à donner du fil à retordre aux sportifs en les évitant et baptisé Le 23e joueur, ou encore Water Light Graffiti, une installation interactive composée d'une multitude de LEDs. Des réalisations récentes, à mi-chemin entre l'oeuvre d'art et le protoype.

L'exposition n'a pas pour seul horizon 2015 : certaines pièces sont plus anciennes et font écho avec les nouveautés présentées comme révolutionnaires par leurs concepteurs. Ainsi, le Virtual Boy de Nintendo, qui date de 1995. A l'époque, ce casque de réalité virtuelle destiné aux jeux vidéos avait fait un bide – trop cher et rendant l'utilisateur nauséeux. On ne souhaite pas le même destin à l'Oculus Rift, son pendant actuel, dont la mise sur le marché est prévue en 2016.
Culture Interface : Numérique et Science-fiction comporte aussi un espace de 200 m² destiné à l'expérimentation. Jeux vidéos et extraits de films y sont disponibles pour les visiteurs. C'est sans doute la part la plus révélatrice de l'exposition. Pouvoir comparer les séquences de Minority Report où Tom Cruise manipule ses onglets informatiques et les interfaces de contrôle gestuel est très pertinent. Surtout, l'apparition de produits de la pop culture geek comme Star Trek dans un musée laisse penser que, décidément, le futur est source de changement.

Louis Thubert

Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire - Gaël Perdriau, Nicolas Nova et Ludovic Noël
  • Georges Rivoire - Nicolas Nova Commissaire général de l'exposition, enseignant et co-fondateur de l'agence Near Future Laboratory
  • Georges Rivoire - La visite inaugurale
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire - Neurowear
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire - Comment faire bouger un objet? A voir dans l'espace Démo
  • Georges Rivoire
  •  Le dispositif d'affichage visiocasque
  • Georges Rivoire - interface gestuelle
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire - Casque pour détecter l'activité électrique du cerveau
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire - Un casque interface cérébrale générique



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide