Fermer la publicité

Exposition - 1940-1945: Résistance, Occupation, Libération

Loire le 08 mai 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 587 fois

Exposition - 1940-1945: Résistance, Occupation, Libération
(D.R.)

« Au moment où la France s'apprête à fêter le 70e anniversaire de la Résistance, de la Libération de la France et de la victoire sur le nazisme, la société d'histoire de Firminy, a voulu faire revivre pour les jeunes générations, cette période troublée et douloureuse en particulier sur la vallée de l'Ondaine et le département », explique le président de l’asseociation, Michel Dufy.

L'exposition, très didactique, s'appuie sur des documents d'époque, des registres et des photos données pour la plupart à la société d'histoire par les familles.
Le premier thème, « la déchirure », évoque la collaboration, la milice, le STO, les sabotages et l'épuration. On y constate que, dans la Loire, l'épuration fut relativement modérée. Dans la vallée de l'Ondaine, cinq des condamnations à mort furent effectives et 1 400 « collabos » furent condamnés à l'indignité nationale après procès.
La partie la plus émouvante est celle de la vie quotidienne des habitants de la vallée. Une population qui a souffert de la faim, ce que corroborent les statistiques : le taux de mortalité qui est passé de 29 % en 1933 à 39 % en 1943 dans l'Ondaine et 57 % à Lyon. « Ceux qui l'ont vécu ont été marqués par le rationnement, le manque de nourriture, qu'on allait chercher, souvent à bicyclette dans la campagne environnante, la soumission à des contrôles multiples, le couvre-feu, les alertes et les bombardements, l'attente de nouvelles des proches. » Nous  revivons cette période par leurs photos, leurs documents (tickets de restrictions, ordre de réquisitions du bétail, des céréales, sauf-conduits) papiers jaunis, un peu effrangés gardés longtemps par les familles puis remis à la société d'histoire. Il est intéressant également de voir que la vallée de l'Ondaine a accueilli en cette période nombre de réfugiés de l'est de la France ou d'origine juive.
La dernière partie est consacrée à la Résistance. Ce cours d'histoire très argumenté s'appuie sur  photos et documents et surtout sur les témoignages des acteurs de l'histoire. L'exposition rend justice au courage de tous les combattants de la résistance: Armée secrète, FTP,  MOI, FFI, MURS, FFL. On retrouvera l'histoire des FTP du camp Wodli et de ses conditions de vie difficile, de ses actions en Auvergne, de la fameuse bataille d'Estivareilles où 700 soldats Allemands furent capturés avant qu'ils ne rejoignent Saint-Etienne, action engagée sous le commandement de deux figures exceptionnelles : le colonel Marey et  le  commandant Vial-Massat, l 'emblématique maire de Firminy.
« Les documents, dont beaucoup sont inédits, précise Michel Dufy, le sont sans doute pour la dernière fois du fait de leur fragilité. » Le jour du vernissage de l'exposition, les assistants ont reçu un fac-similé du numéro 1 de « la République de la Loire »,  journal issu des mouvements de la Résistance qui a été publié durant 14 jours à compter du 21 août 1944.


Exposition : Château des Bruneaux jusqu'au 21 septembre; tous les jours de 14 h à 18 h  (sauf le lundi)



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide