Fermer la publicité

Européennes : la Loire n'échappe pas au FN

Loire le 27 mai 2014 - Xavier Alix - Agglomération stéphanoise - article lu 556 fois

Cette fois, difficile de le mettre sur le compte de la seule abstention.

Certes toujours très forte - 58,57 % dans la Loire (56,82 % au niveau national, 57,03 % dans le sud-est) -, celle-ci recule. De 2,64 % dans notre département par rapport à 2009. La participation est même plus élevée qu’en 2004. Dans les villes, que le FN ait réalisé un excellent score ou seulement un très bon, l’abstention dépasse quasi toujours les 60 %, jusqu’à 67 % à Rive-de-Gier...

Ce n’est donc pas ce qui explique la gigantesque progression réalisée par le FN : 7,91 % des voix exprimées en 2009 dans la Loire ; 27,76 % en 2014 contre 24,85 % de moyenne nationale et 28,18 % dans la circonscription sud-est. Son nombre de voix passe de 15 000 à plus de 56 300 ! Parmi les grands perdants, l’UMP voit son pourcentage ligérien passer de 28,4 en 2009 à 21,92 (20,8 au niveau national, 22,4 dans le sud-est). Une érosion de plus de 8 800 voix sur les 53 300 de 2009. Sa liste sud-est perd du coup deux députés (ils étaient 5 dont un élu NC). Le recul est encore plus sévère pour les grands gagnants de 2009 : les écologistes. Chute vertigineuse que ne contredit pas la Loire : 11 500 voix de moins, à 8,05 % contre 14,82 % il y a 4 ans. Score inférieur à la moyenne nationale et sud-est (9,31 %) comme en 2009 mais avec moins d’écart tout de même : il y a 5 ans, celui-ci était de 3,5 %.


Le PS récidive


Grand perdant aussi, le PS. Une récidive encore plus sévère de son cuisant échec de 2009 où il avait obtenu 17,06 % dans la Loire, 14,49 % dans le sud-est. En 2014, ses scores sont respectivement de 12,77 et 11,87. Sous la moyenne nationale : 13,98 %. Le jeu de la proportionnelle lui permet cependant de réélire ses deux députés. Si on compare son score au seul Modem de 2009, la liste UDI-Modem, elle, progresse dans la Loire en voix exprimées (+ 1 200) mais se maintient en pourcentage : 8,82 % (8,44 à échelle sud-est, 9,93 au national) contre 8,87 % en 2009. Enfin, le Front de gauche progresse légèrement : quasi dans sa moyenne nationale avec 6,27 % (5,96 % dans le sud-est) contre 5,83 % en 2009. Parmi d’autres résultats notables, Debout la République réalise 4,52 %, Nouvelle donne 3,58 %, Alliance écologiste indépendante 2,16 %…

Dans les communes les plus peuplées, se distingue le cas stéphanois. Le PS y résiste mieux (15,9 %, - 3 % tout de même) et le FN, en très forte progression (22,16 %, + 15 !) ne devance l’UMP que de deux voix. EELV (9,85 %), UDI-Modem (9,11 %) ; Front de gauche (7,53 %) y réalisent des scores au dessus de leurs moyennes sud-est. A Roanne, scenario assez proche : le FN (25,73 %) est devant mais pas si loin de l’UMP (24,56 %), le PS à 14,39, le Front de gauche à 7,17 ; l’UDI-Modem à 8,72 et EELV très bas (6,25). Dans deux des plus grosses communes du Forez, l’UMP parvient à devancer le FN. A Montbrison où il réalise 24,1 % contre 22,01 % (14,9 % pour le PS, 9,78 % pour l’UDI-Modem 8,89 EELV 5,09 Front de gauche). Et même très largement à Feurs où l’UMP a obtenu 32,91 %, meilleur score en ville, contre 26,75 % au FN alors que PS (11,1) et EELV (5,67) y sont très bas. A Saint-Just-Saint-Rambert, le FN est encore devant (27,25) contre 24,02 pour l’UMP.

Si à Riorges, le FN ne monte « qu’à » 25,14 % (21,82 pour l’UMP ; quasi 18 % pour le PS), c’est dans l’Ondaine et le Gier qu’il atteint ses sommets : 30,1 % à Saint-Chamond où l’UMP fait un petit 16,52 %, le PS 12,1 %, EELV 9,23 %, l’UDI-Modem 8,63 %, le Front de gauche 5,59 %. A Rive-de-Gier, il réalise 32,35 % devant l’UMP (18,45), le Front de gauche 13,49, le PS 12,1. Le Chambon-Feugerolles détient le record dans les plus de 10 000 habitants : 38,62 %. L’UMP n’y a réalisé que 16,04 %. La ville avait donné 27,9 % de ses voix aux présidentielles de 2012 à Marine Le Pen. Dans l’Ondaine encore, le FN obtient 32,26 % à Roche-la-Molière où l’UMP est toujours second avec 17,42 % (PS à 14,27 %). Dans le bastion communiste de La Ricamarie, le FN, là encore en tête (32,63 %) devant UMP au plus bas (11,61 %), un Front de gauche au plus haut : 19,67 %. Bon score du même parti à Firminy (là aussi la marie est communiste) : 13,28 % contre 16,2 % pour l’UMP, 16,05 % pour le PS (un des meilleurs scores en ville) et un FN bien sûr en tête : 28,39 %.


Xavier Alix



Vos députés européens

Le scrutin attribue les sièges à la proportionnelle à partir des listes ayant effectué au minimum 5 % des voix exprimées. Sur 13 députés de la circonscription sud-est (Rhône-Alpes, Auvergne, Corse), 5 sont FN contre un seul en 2009 : Jean-Marie Le Pen (réélu), Marie-Christine Arnautu, Mireille D'Ornano, Bruno Gollnisch et Dominique Martin. L’UMP obtient 3 députés (4 UMP + 1 NC en 2009) : Renaud Muselier, Françoise Grossetête et Michel Dantin (réélus). Le PS conserve deux députés : Vincent Peillon et Sylvie Guillaume (réélus). L’UDI-Modem aura une députée (en 2009, le Modem, seul, en avait un) : Sylvie Goulard. Comme le Front de gauche : Marie-Christine Vergiat est réélue. Plus gros perdant par rapport à 2009, les écologistes perdent deux députés : EELV n’a plus que la réélue Michèle Rivasi.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide