Fermer la publicité

Européennes à Grenoble : « Verte je suis, verte je reste ! »

Isère le 31 mai 2014 - Eric Séveyrat - Actualités - article lu 565 fois

Européennes à Grenoble : « Verte je suis, verte je reste ! »
La capitale des Alpes ne fait rien comme les autres depuis les dernières municipales, et confirme son adhésion écologiste. L'ensemble du département de l'Isère se comporte globalement comme l'ensemble du pays, avec cette différence, là-aussi : une percée verte de +4% par rapport au niveau national. Détails.

L’élection des députés au Parlement européen de Strasbourg a donné les résultats que l’on sait avec la percée du Front national (25 %) sur le « front » européen, la déroute de l’ex parti majoritaire UMP (20,30 %), la déconfiture du PS (14,70 %), la perte de vitesse des écologistes français (8,70 %) et du Front de Gauche (6,60 %) et la bonne tenue des centristes pro Europe MoDem-UDI (10 %)…Bref une recomposition côté français beaucoup plus marquée que dans les autres pays, même si les partis eurosceptiques et souverainistes progressent dans la majorité des pays de l’Union.

Dans la circonscription du Sud-Est, le parti de Marine Le Pen obtient 28,18 % (5 sièges), loin devant l’UMP avec 22,4 % (3 sièges), l’union de la gauche avec 11,87 % (2 sièges), Europe écologie les verts avec 9,31 % (1 siège) et UDI-Modem avec 8,44 % (1 siège). Dans l’Isère, le FN totalise 24,34 %, l’UMP réalise 18,24 %, EELV 12,26 %, UDI Modem 9,07%, PS 14,65%, FDG 6,43 %... A Grenoble, la majorité en tête reste verte et écologiste EELV avec 20,44 %, la surprise des municipales est confirmée pour Eric Piolle, qui a ravi la mairie au PS. Ce dernier arrive deuxième sur Grenoble (18,64 %), l’UMP est troisième, avec 15,42%, alors que le FN réalise la moitié de son niveau national, avec 13,34 %...L’UDI est à 9,42 %, le Front de gauche à 7,55 %...Quant à Vienne, la participation est en légère hausse avec 283 voix supplémentaires et atteint ainsi 41 % contre 40,58 % en 2009. Contrairement à la tendance nationale, Vienne a résisté au courant national et l’UMP (26 %) a devancé le FN (20,76 %). Quant au Parti socialiste, la réforme controversée des rythmes scolaires a probablement desservi l’ancien ministre de l’Éducation, Vincent Peillon, qui se retrouve en 3e position. A Bourgoin-Jallieu, l’UMP est au coude à coude (23,25 %) avec le FN (23,91 %) le PS est à 16,23%, l’UDI (9,03 %) et EELV (9,52 %) sont aussi très serrés.

Eric Séveyrat



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide