Fermer la publicité

Eurexpo Lyon s'agrandit de 9 000 m2 supplémentaires

Rhône le 11 février 2014 - Pierre-Jean Nicot - Actualités - article lu 1002 fois

Eurexpo Lyon s'agrandit de 9 000 m2 supplémentaires
23,5 MEUR : c'est le coût de l'investissement pour doter le premier parc d'exposition français, hors Paris, de 9 000 m2 supplémentaires. Objectif pour Eurexpo Lyon : permettre aux salons emblématiques, comme le Sirha, de poursuivre leur développement, et améliorer les conditions de « co-activité » dans les périodes chargées.

Eurexpo Lyon s’étale aujourd’hui sur une surface de 120 000 m2 couverts.

Cela n’empêche pas le « premier parc d’exposition français », hors Paris, d’être aujourd’hui un peu à l’étroit pour répondre à la demande. Après l’inauguration du nouveau hall Paul-Bocuse de 10 000 m2, en 2011, le site va se doter de 9 000 m2 supplémentaires, via une extension du hall 2. Anne-Marie Baezner, sa directrice, évoque deux raisons à ces travaux.

La première : permettre à des salons de référence de poursuivre leur développement. Citons le Sirha (Salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation) - le salon dont Lyon est certainement la plus fière -, Pollutec et, dans le domaine du grand public, Equita’. « Le Sirha est la référence mondiale de la filière (restauration et hôtellerie, NDLR). Tout le monde nous l’envie. C’est une vitrine mondiale », s’enthousiasme d’ailleurs Anne-Marie Baezner.

Deuxième raison : permettre aux salons, qui ont leurs deux périodes favorites dans l’année, c’est-à-dire février-mars et octobre-novembre, de bien cohabiter à Eurexpo : il n’est pas rare que plusieurs événements prennent place dans le parc géré par GL events aux mêmes dates. Et cette juxtaposition empêche aujourd’hui certains rendez-vous de se déployer comme ils l’aimeraient. Avec ces 9 000 m2 supplémentaires, Eurexpo Lyon intègre le « top 15 » des parcs d’exposition européens. Anne-Marie Baezner remarque de « plus en plus de salons professionnels dont l’édition de référence est à Lyon ». Comme C ! Print, Solutrans, Interoute & Ville… Et la directrice d’Eurexpo peut jouer sur les atouts de Lyon pour continuer à en attirer de nouveaux : par rapport à Paris, Lyon est vue comme « plus facile, plus accueillante, plus accessible ».

Si le marché global des salons et autres congrès subit plutôt une baisse de l’activité, Eurexpo affiche des résultats en progression en 2013. Le lancement très spectaculaire des nouvelles gammes de Renault Trucks, en milieu d’année, n’y est pas étranger et est décrit par Eurexpo comme « le plus grand événement d’entreprise de l’année en France ». Et de tels événements, en attirant le regard d’autres grands groupes vers le site, ne peuvent qu’appeler d’autres événements. « Nous pouvons recevoir de très grands congrès », se réjouit Anne-Marie Baezner. En 2014, les finales de la coupe du monde d’équitation (jumping et dressage) ou encore le congrès de l’Union sociale pour l’habitat (20 000 participants) font partie des événements phares. Les travaux d’agrandissement, débutés en décembre dernier, doivent se terminer en janvier 2015.

L’extension bénéficiera d’une entrée indépendante, près de l’arrêt de tramway. Un parking dédié pour les visiteurs et exposants est prévu. L’investissement financé par le Cofil (Comité de la Foire de Lyon), association propriétaire des terrains et bâtiments d’Eurexpo, s’élève à 23,5 M€ HT pour cette opération. En 2012, Eurexpo a accueilli 15 000 exposants, 1,2 million de visiteurs et 95 manifestations, dont une soixantaine de salons. « Une vitrine de l’économie régionale », souffle Anne-Marie Baezner, qui estime que le « terrain de jeu » d’Eurexpo Lyon est l’Europe.

Pierre-Jean Nicot



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide