Fermer la publicité

Etape Roanne repris à la barre du TGI

Loire le 13 novembre 2015 - Aline Vincent - Économie - article lu 534 fois

Etape Roanne repris à la barre du TGI
Aline Vincent - Les difficultés remontaient à 2013

L'association riorgeoise d'insertion par le travail Etape Roanne a été reprise ce mardi 10 novembre à la barre du TGI. 37 des 90 emplois sont sauvés.

En difficulté depuis 2013, l'association Etape Roanne (ex Ateliers de Travail Protégés) de Riorges vient de trouver un dénouement au tribunal de Grande Instance de Roanne. La liquidation a été évitée. Elle sera reprise par l'association Ithac qui faisait partie des 3 offres. Ithac se développe dans un domaine similaire avec son Centre d'Orientation Social (COS). Ses missions essentielles consistent en effet à accueillir et accompagner des personnes handicapées ou en difficulté par le travail et à accueillir les personnes âges. Elle avait la préférence des syndicats, notamment par rapport à son profil social, même s'ils déploraient qu'elle prévoit d'abandonner un pan de l'activité et ne reprenne pas l'ensemble du personnel. Ithac devrait en effet conserver les activités de couture, de textile et montage mécanique, mais pas celle de mécano-soudure. L'association conserve 37 salariés des 90 que comptait Etape Roanne (dont 95 % de personnes handicapées).

Un sauvetage à rebondissements

Les autres offres ne sauvaient pas davantage d'emplois, l'une d'elles n'en conservant même que 3 avec l'activité espaces verts. Etape Roanne avait connu plusieurs rebondissements. Après avoir dû licencier 47 personnes, la Cours administrative d'appel avait été saisie. Le 5 février, elle rendait sont jugement. Elle estimait que tous les éléments n'avaient pas été pris en compte et annulait le plan social. Elle avait notamment considéré que la Dirrecte (services de l'Etat) n'avaient pas tout mis en œuvre pour préserver l'emploi et que la décision de licencier avait été prise avant même de connaître la décision de l'organisme de tutelle, l'ARESPSHA (Association adaptée aux besoins de la personne handicapée par son insertion professionnelle). Ce dernier avait pris la décision d'apporter un soutien financier de 700 000 € parallèlement aux mesures de réorganisation. L'ensemble devait réussir à maintenir l'économie d'Etape Roanne jusqu'à fin 2016 (de source syndicale). L'entreprise s'était déclarée en cessation de paiement au début de l'été 2015.
Aline Vincent



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide