Fermer la publicité

Estival de la Bâtie : de la voix et de la poésie

Loire le 13 juin 2015 - Daniel Brignon - Culture - article lu 206 fois

Estival de la Bâtie : de la voix et de la poésie
Michel Leeb en crooner

Le conseil départemental de la Loire manifeste son volontarisme en matière culturelle en renouvelant cette année encore à la Bâtie d'Urfé et dix autres lieux du département, son festival d'été sous le nom de l'Estival de la Bâtie. Au total, 50 spectacles, 300 artistes en scène au cours du mois de juillet.

Pour sa cinquième édition l’Estival de la Bâtie poursuit du 1er au 25 juillet une formule qui a fait ses preuves : 13 000 spectateurs l’année dernière, taux de remplissage des séances de 85 %. Ce sera ainsi une tournée dans le département à travers 10 Escapades et, à l’approche du week-end, un grand spectacle à 20 h 30 dans la cour d’honneur de la Bâtie d’Urfé, précédé de 16 h à 20 h d’un après-midi de spectacles et animations détendues dans les jardins. Cette dernière séquence constituera la nouveauté de cette année sous l’appellation de Spectacles en herbe.

Escapades

Au rayon des Escapades, une habituelle contribution de l’Orchestre symphonique Saint-Étienne Loire qui ouvrira le bal qui emmènera au cœur du classicisme avec des pièces de Mozart, ouverture de Don Juan et Concerto pour piano n° 23 en la majeur, et d’Haydn, symphonie La Surprise et Concerto pour trompette interprété par le soliste Romain Leleu (Opéra de Saint-Étienne, mercredi 1er juillet).

Répertoire romantique ensuite, porté par la voix de Karine Deshayes, mezzo-soprano meilleure artiste lyrique 2013 : une escapade poétique de Saint-Saëns à Massenet en passant par Fauré (église de Feurs, lundi 6 juillet).

Pour poursuivre sur le répertoire de musique classique, à nouveau un récital vocal avec la Maîtrise de la Loire dans des chœurs et airs d’opéra : Verdi, Gounod, Bizet, Puccini, Offenbach… (théâtre de Roanne, jeudi 9 juillet) ; une revue des Stabat mater, deux en l’occurrence parmi les plus émouvants, de Julien Joubert et d’Arvo Pärt, interprétés par l’ensemble formé pour la circonstance : Dioscures (église de Noirétable, mercredi 15 juillet) ; enfin un concert de concertos pour violons avec l’Académie baroque européenne d’Ambronay (collégiale de Montbrison, mardi 21 juillet).

Les Escapades donneront encore de la voix, en puissance avec les polyphonies russes de l’ensemble Kouban venu de l’Oural (église Saint-André de Saint-Just-Saint-Rambert) ; en force toujours avec le septuor de chant a cappella Tale of voices (église de Saint-Galmier mercredi 22 juillet).

En chanson : un retour-événement du poète rock CharlElie Couture (La Forge au Chambon-Feugerolles, lundi 13 juillet), une ode à la séduction par l’élégante Élodie Frégé (Escale à Veauche, lundi 20 juillet). Enfin un voyage dans les profondeurs de l’Argentine avec le bandonéoniste, figure de proue du tango, Juan Jose Mosalini (Opsis à Roche-la-Molière, mardi 7 juillet).

Week-end au château

Chacun des quatre week-ends de juillet, du jeudi au samedi soir, sera présenté un grand spectacle souvent inédit en soirée dans la cour d’honneur du château de la Bâtie d’Urfé.
Pour le théâtre, le metteur en scène Laurent Fréchuret convoque les vagabonds mystérieux du texte le plus emblématique du théâtre de Samuel Beckett : En attendant Godot (jeudi 2, vendredi 3 et samedi 4 juillet).

L’orchestre symphonique Saint-Étienne Loire reprendra, sous la direction de David Reiland, un dialogue Mozart-Haydn, sur des motifs festifs : ouverture de La Flûte enchantée et de Don Juan ainsi que la Petite musique de nuit de Mozart, en passant par la Symphonie des jouets et La Surprise d’Haydn (vendredi 10 et samedi 11 juillet).

Le spectacle de danse est offert par le CCN des Créteil Val-de-Marne dans un très original Boxe boxe, un combat de boxe aérienne sur le ring teinté de hip-hop et accompagné par le quatuor classique Debussy, sur des partitions de Ravel, Verdi, Schubert, Glass, Gorecki (jeudi 16, vendredi 17 et samedi 18 juillet).

Pour clore le festival : Michel Leeb en crooner, entouré des huit musiciens de The brass messengers. Il revisite les grands titres de Trenet à Aznavour en passant par Sinatra et les grands standards du blues (samedi 25 juillet).

 

Daniel Brignon

Espace 42 à Saint-Étienne, tél. : 04 77 49 90 20.

Spectacles en herbe

Un programme copieux de surprises anime les Spectacles en herbe qui rythmeront les jardins de la Bâtie, chaque après-midi de trois week-ends.

Une exposition des sculptures sonores et trois visites-spectacles à tournure interactive, les jeudi 9, vendredi 10 et samedi 11 juillet, à partir de 16 h (entrée : 2 €).

Du cirque avec la Cie Yoann Bourgeois et le collectif AOC, jeudi 16, vendredi 17 et samedi 18 juillet, à partir de 17 h 30 (8 €).

Trois numéros individuels de Pol compagnie, Circo Aereo, et Cie Tout en vrac, jeudi 23, vendredi 24 et samedi 25 à partir de 18 h (8 €).



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide