Fermer la publicité

Equipements industriels - Un Forézien à la pointe des scies

Loire le 11 décembre 2014 - Louis Thubert - Industrie - article lu 785 fois

Equipements industriels - Un Forézien à la pointe des scies
A. Mounier, président de la CCI Saint-Etienne Montbrison, J.-P. Taite, maire de Feurs et Ch. Sénégas, dirigeant de Forézienne MFLS (© PhotUp Design)

Une odeur d'acier flotte dans l'air.

Autour de la vingtaine d'officiels, chefs d'entreprises, représentants de la CCI, hommes politiques, le bruit de fond de la fabrication se poursuit. De gigantesques scies à ruban trônent ici et là, leurs pointes aiguisées par des automates, dent après dent. Nous sommes à Epercieux –Saint-Paul, non loin de Feurs, chez Forézienne MFLS, spécialiste des outils coupants pour l'industrie du bois.
Petite société créée en 1976 par Christian Sénégas - toujours aux commandes - Forézienne MFLS exporte beaucoup de ses scies à rubans et scies circulaires. 9 000 clients dans le monde, d’Amérique Latine, d’Europe de l'Est, du Moyen Orient ou d’Afrique s'approvisionnent auprès de la société, dont le logo représente le dauphin du blason du Forez, le nez remplacé par une lame de scie.
« Dans notre domaine, nous sommes leader », indique non sans fierté Christian Sénégas, en parlant du marché des lames de scie menuiserie TCT. Avant de concéder que l'entreprise fait face à certains concurrents plus importants, qui regroupent des activités moins pointues. Leader européen grâce à sa marque Forestill, l'entreprise réalise près de 40 % de son chiffre d'affaire à l'export, en Europe et au-delà. En 2013, son chiffre d'affaire était de plus de 24 M€.
Regroupant plus de 230 collaborateurs à travers le monde, Forézienne MFLS fait également du négoce d'outils pour l'industrie du bois. « La part du négoce dans nos activités diminue, déclare Christian Sénégas, la fabrication et la vente de nos propres produits nous permet de mieux résister à la concurrence ». La production de lames de scie représente actuellement 41 % de l'activité de Forézienne MFLS, contre 32 % pour le négoce, et 18 % pour la réparation et le SAV.
La société propose également de la formation professionnelle. Sur le site d'Epercieux Saint-Paul, ou chez les entreprises demandeuses, Forézienne MFLS forme des salariés à l'entretien des outils, des lames de scie et au travail sur les machines. Pour le moment, cela ne représente que 1 % de l'activité de la société.

Louis Thubert



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide