Fermer la publicité

Equipements de la maison - Coreme : le local en ligne de conduite

Loire le 12 août 2014 - Florence Barnola - Agglomération stéphanoise - article lu 1389 fois

Equipements de la maison - Coreme : le local en ligne de conduite
La literie représente 60 % du chiffre d'affaires de l'entreprise métropolitaine (Pierre Grasset)

« Notre image historique est le canapé mais à l’heure actuelle la literie représente 60 % de nos ventes », explique Frédéric Grasset, dirigeant de Coreme.

Nous avons la particularité de fabriquer 70 % de ce qui est exposé dans le magasin. Nous fabriquons dans notre usine de 3 000 m2 à Sorbiers, et ne faisons pas appel à la sous-traitance ».
L’entreprise fabrique les banquettes convertibles, les sommiers et matelas, la partie confection (rideaux, têtes de lit...). Seuls les produits en cuir ne sont pas fabriqués in situ.
« Ethiquement, notre politique est d’acheter au plus près. Comme nous valorisons le fait que nous sommes fabricant français, nous essayons de privilégier les circuits courts. ». La société se fournit donc en priorité dans la région, notamment à Roche-en-Forez (boiserie), Bonson (pieds de banquette), Tence, Saint-Bonnet-le-Château... « Notre esprit n’est pas de vendre moins cher que les concurrents. La marge que l’on va économiser nous la mettons dans la qualité ce qui permet de garder une clientèle sur le long terme. »
Coreme effectue 50 % de son chiffre d’affaires avec les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration. « Nous sommes aussi fournisseurs officiels des gîtes de France ». L’entreprise travaille également avec des cliniques et elle réalise des parties de décors pour l’Opéra Théâtre : «  des matelas ou des découpes de mousses. »  La société dont le chiffre d’affaires s’élevait à 1,4 M€ en 2013 atteindra les 1,7 M€ en fin d’année. Les ventes du magasin « en progression depuis 6 ans » et ont eu une croissance de 18,5 % l’année dernière et de 30 % en 2014. De 10 employés, l’entreprise est passée à 13 cette année.
Entre mai et juin dernier, le magasin d’exposition de 1 000 m2 a été rénové. Un investissement de 120 000 €. Dans les perspectives de l’entreprise, la baisse du pourcentage de négoce sur les salons en cuir à hauteur de 30 % aujourd’hui « Nous allons augmenter la part des salons que nous fabriquons. Nos atouts aujourd’hui sont essentiellement la personnalisation. Nous allons à l’encontre de la grande surface qui propose 3 coloris en stock. Nous en avons 350, et plusieurs modèles. »

Florence Barnola



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide