Fermer la publicité

Les constructions neuves en baisse dans la région stéphanoise

Loire le 13 décembre 2016 - Emilie Massard - Immobilier et BTP - article lu 380 fois

Les constructions neuves en baisse dans la région stéphanoise

Comme chaque année, l'agence d'urbanisme de Saint-Etienne, Epures, organisait une conférence pour présenter son Observatoire de l'habitat. 2015 a été marquée par une construction neuve toujours en repli, ainsi qu'un marché locatif qui reste détendu en Loire Sud. Les livraisons de logements locatifs sociaux, elles, sont en hausse.

Tous les ans, Epures recueillie, traite et analyse les bases statistiques de l’habitat les plus récentes sur le périmètre du Scot Loire Sud. Cette année encore, l’agence d’urbanisme de la région stéphanoise a livré ses chiffres et analyses. Pour cette édition, un certain nombre de tendances semblent se confirmer sur le marché du logement.

A commencer par la construction neuve, en repli en 2015 pour la quatrième année consécutive, même si la diminution s’infléchit (- 7,5 % par rapport à 2014). Le volume des transactions de terrains à bâtir est lui aussi en baisse, de 16 %. La surface des terrains vendus se stabilise tandis que le prix médian repart à la hausse (+ 24 %). En 2015, ce prix médian était de 124 €/m².

Des loyers bas

Concernant la promotion immobilière, si les ventes nettes sont en baisse au premier semestre 2016 par rapport au premier semestre 2015 (- 8 %), les mises en vente, elles, sont en hausse de 57 %. Le prix de vente moyen augmente légèrement au deuxième semestre 2016, mais reste en dessous du prix de vente moyen national.

L’année 2016 a connu des livraisons de logements locatifs sociaux en hausse, avec 926 logements livrés sur les trois premiers trimestres. Sur le périmètre du Scot Sud Loire, le marché locatif reste détendu, avec un niveau de loyer médian de 6,9 €/m², soit l’un des niveaux de loyers les plus bas par rapport aux territoires disposant d’un observatoire local des loyers.

Quant au marché de seconde main, il enregistre en 2015 une hausse du volume des ventes pour la première fois depuis 2012. Les prix des appartements sont cependant encore plutôt en baisse (- 8 %), alors que ceux des maisons sont quasiment stables.

« L’observatoire est un outil intéressant pour les collectivités locales, afin qu’elles adaptent leurs politiques publiques en matière d’habitat, ainsi que leur suivi. » notait Pascal Garrido, président d’Epures, à l’occasion de la présentation. Quant à Jean-Claude Charvin, vice-président de Saint-Etienne métropole en charge de l’habitat, il rappelait l’importance de faire de l’habitat une question centrale des politiques urbaines, et d’avoir une vision plus large que l’échelle de la commune.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide