Fermer la publicité

Eovi MCD, toujours en expansion

Loire le 25 septembre 2015 - Daniel Brignon - Société - article lu 1028 fois

Eovi MCD, toujours en expansion
Daniel Brignon - Maurice Ronat, président d'Eovi MCD, futur président de l'UMG à constituer

Au lendemain de la fusion d'Eovi avec MCD en 2014, puis avec Myriade en 2015, le groupe mutualiste constitué s'apprête à une autre croissance externe sous la forme d'une Union mutualiste de groupe.

La fusion d’Eovi avec MCD s’est traduite par une nouvelle organisation territoriale. Le siège de MCD au technopole stéphanois a été cédé et les 40 salariés accueillis au siège stéphanois d’Eovi à la Digonnière qui a accueilli en outre le personnel du siège de la Mutualité française Loire, représentant quelque 60 personnes. Les locaux de la mutualité à Molina propriété aussi d’Eovi sont mis en vente.

La fusion a entraîné encore la fermeture des bureaux de proximité de MCD, reportés sur les bureaux d’Eovi. Ainsi les bureaux de la rue de la Résistance à Saint-Étienne ont-ils été fermés et reportés sur l’agence d’Eovi place de l’Hôtel-de-Ville, très voisine. Les bureaux de MCD qui faisaient doublon surtout dans la Loire ont été fermés également à Saint-Chamond, où il faisaient face à ceux d’Eovi, à Firminy où ils étaient contigus, ainsi qu’à Rive-de-Gier.

Les agences d’Eovi MCD restent ouvertes ainsi dans un maillage étroit dans la Loire à Saint-Étienne (3 agences), Saint-Chamond, Rive-de-Gier, Le Chambon-Feugerolles, Firminy, Andrézieux-Bouthéon, Feurs, Montbrison et Roanne.

Le siège historique d’Eovi MCD à Saint-Étienne le plus substantiel du groupe avec 400 personnes est coiffé d’un siège parisien de 120 personnes qui vient d’être déménagé d’un immeuble ancien du XVIe arrondissement pour rejoindre trois plateaux acquis rue de Bercy, directement reliés à la gare de Lyon. Le groupe totalise aujourd’hui 1 800 collaborateurs.

Eovi MCD s’est engagé cet automne dans une communication qui dépasse le périmètre régional pour viser le niveau national à travers deux vecteurs : le sponsoring principal du maillot des Verts pour trois ans afin d’asseoir la marque dans une visibilité à l’échelle du pays et dans une campagne de spots publicitaires radio sur les antennes nationales.Une marque, Eovi MCD, qui devrait pourtant évoluer encore en 2016 pour s’adosser à l’identité d’un nouveau groupe en cours de constitution – il n’a pas encore de nom – une Union mutualiste de groupe (UMG) autrement dit une union très étroite de mutuelles regroupées sous une gouvernance commune, tout en gardant leur identité propre. Elle amène aussi une consolidation financière qui portera le groupe, constitué de Eovi MCD, Apréva et Adrea, à 1,67 Md€ de chiffres d’affaires avec 2,9 millions de personnes protégées.

Par ailleurs, Eovi MCD et Apréva ont rejoint de leur côté début septembre l’Union de groupe mutualiste (UGM) Solead, constitué en 2013 par Adrea et Solimut. L’UGM (à ne pas confondre avec l’UMG), une structure de coopération plus légère au sein de laquelle les quatre partenaires se promettent de se raprocher à terme pour constituer alors le 3e groupe mutualiste français.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide