Fermer la publicité

Entreprise/Pleiades acquiert le parisien UP Ingénierie

Isère le 12 juin 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 622 fois

Entreprise/Pleiades acquiert le parisien UP Ingénierie
Frédéric Sève, Directeur technique et co-fondateur de Pleiades (D.R.)

Regroupant depuis le 1er janvier, Pleiades Technologies spécialisés dans le conseil en technologies de pointe et Pleiades Instruments (fabrication d’équipements optoélectroniques et de photométrie standardisés), le Groupe grenoblois Pleiades vient d’acquérir la branche ingénierie du groupe parisien UP, UP Ingénierie.

Cette opération de croissance externe dont le montant n’a pas été communiqué, offre de nouvelles perspectives au groupe grenoblois. « Cette acquisition vient consolider nos comptes fournisseurs tout en renforçant nos pôles d’expertises notamment dans le domaine électronique et des systèmes », explique Frédéric Sève, directeur technique de Pleiades. Et de poursuivre : « Elle complète efficacement notre offre client de par son savoir-faire dans le secteur de la télévision numérique, domaine où nous étions peu présents ainsi que dans les secteurs automobile et aéronautique. » Depuis le 4 mars, UP Ingénierie, société spécialisée dans l’électronique et l’informatique, était placé en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Nanterre. Depuis deux ans, Pleiades recherchait activement des opportunités de croissance externe. C’est chose faite depuis le 24 avril, date à laquelle le tribunal de Nanterre a rendu le plan de cession d’UP Ingénierie pour une reprise effective le 5 mai. « Nous recherchions une PME complémentaire à nos activités, de 10 à 50 personnes », précise Guillaume Riboud, directeur commercial de Pleiades. Et d’ajouter : « Notre offre a su les séduire par notre stratégie de développement et la reprise intégrale des effectifs de la société au sein de nos équipes (NDLR : soit 15 salariés.) » Cette opération permet au groupe grenoblois d’avoisiner les 100 consultants ainsi que d’accroître son chiffre d’affaires d’1M€ soit plus de 5 M€ pour cette année.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide