Fermer la publicité

Entrepreneuriat : un trio montre la voie

Rhône le 05 février 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 829 fois

Dans l’histoire de Nicolas Mazoyer, Yacine Belbahri et Romain Mieusset, le temps revêt une importance particulière.

Ces trois-là sont d’abord des amis d’enfance, originaires de la région lyonnaise. Aujourd’hui âgés de 31, 30 et 29 ans, ils se sont associés pour lancer ensemble une aventure entrepreneuriale culottée. Et le temps les réunit, là encore : le trio vient de lancer la commercialisation des montres OZ Watcheez. Des montres tout droit sorties de leur imagination et conçues avec patience par leurs soins. Car sous des airs décontractés, les amis sont sérieux. Il le fallait : lancer la fabrication d’une première série de 3 000 exemplaires ne s’improvise pas. Alors les entrepreneurs en herbe se sont mis au travail, dès l’été 2012, pour que le projet devienne réalité. A l’origine de l’idée : les longs voyages de Romain Mieusset, autour du monde et plus particulièrement en Australie. L’inspiration vient souvent de l’étranger. Avec le nom choisi, OZ, le clin d’œil à l’Australie est limpide… « J’ai toujours aimé les montres », glisse Romain Mieusset. Une fois le projet validé, l’équipe n’a pas perdu de temps : dépôt des statuts, business plan… Trouver un accompagnement bancaire pour financer le stock et la trésorerie a demandé un peu de persévérance. « Après sept ou huit consultations, on a trouvé. Mais on a senti de la frilosité », se souviennent les associés. Ils se souviennent aussi de la difficulté d’établir un prévisionnel, une étape « un peu longue ». Mais rien qui n’entame leur motivation. Un autre défi s’est présenté à eux : trouver les bons prestataires. « Au début, on cherchait du made in France », explique Nicolas Mazoyer. Mais une rencontre les mène sur la piste d’un français établi en Asie depuis plus de vingt ans, à la tête d’un atelier réputé pour sa technicité, aux volumes importants. La commande des trois compères est acceptée. Une chance, car les créateurs n’imaginaient pas concevoir leurs montres à partir d’un catalogue générique : « On voulait un design à 100 % personnalisé ». Les échanges de dessins par mail se succèdent. Les prototypes suivent. Les premières montres de série sont finalement livrées début décembre 2013. Le site web ouvre dans la foulée. Verre minéral, étanchéité, silicone très souple pour le bracelet, couleurs rares en horlogerie, cadran mis en valeur par un jeu de relief, mouvement fourni par Citizen, couronne à gauche… Les OZ Watcheez jouent la carte de la qualité et de l’originalité, de « l’évasion » aussi, sur un marché ouvert par les célèbres Ice-Watch. La vente se fait par Internet et le trio s’active pour développer aussi le réseau de vente « physique ». Les trois entrepreneurs mènent une activité professionnelle à plein temps en parallèle : Romain Mieusset, de formation commerciale, est employé au Centre Léon-Bérard, Nicolas Mazoyer est webdesigner - graphiste et Yacine Belbahri ingénieur informatique. OZ Watcheez n’est certainement qu’un début dans leur univers créatif. Les camarades entendent bien développer avec leur entreprise - immatriculée sous le nom OZ Originalz - une véritable marque. Et s’y consacrer pleinement un jour. En attendant, l’heure est au développement de l’image et de la notoriété.


P.-J. N.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide