Fermer la publicité

Enseignement - Un nouveau BTS informatique ouvre à Roanne

Loire le 25 septembre 2014 - Aline Vincent - Roannais - article lu 1012 fois

Enseignement - Un nouveau BTS informatique ouvre à Roanne
Les étudiants sont sélectionnés après une phase de tests suivie d'un entretien (D.R.)

Le BTS en services informatiques et aux organisations (SIO) a été créé par des professionnels du secteur pour combler ce qu’ils considéraient comme un manque dans le paysage de l’enseignement roannais.

Il est le fruit de l’initiative d’opérateurs en prise avec les besoins des entreprises contraintes de s’adapter en permanence au monde du travail désormais étroitement lié à celui de l’informatique. David Lacan et Luc Bardot, respectivement à la tête de leur propre structure de conseils et services informatiques, se sont associés dans la société Alpha Primo pour créer ce BTS privé. David Lacan est par ailleurs chargé de soutien scolaire et formation professionnelle dans cette discipline.
Avec un 3e consultant, Thierry Genoux, webmaster au sein d’une importante structure roannaise, ils prennent en charge la partie technique de l’enseignement (780 heures). S’y ajoutent 420 heures de culture générale. Des enseignants extérieurs interviennent sur l’expression et la communication en langue anglaise, l’analyse économique, managériale et juridique des services informatiques et les mathématiques pour l’informatique.
Mis en place en contrat de professionnalisation avec l’aide d’une OPCA (Organisme paritaire collecteur agréé), il est basé dans les anciens locaux de France Télécom Bd Baron du Marais. « La création de ce BTS est partie du constat du manque à Roanne de formations informatiques », témoigne le gérant David Lacan. Nombreuses sont les entreprises qui ne disposent pas d’informaticien en interne. Le but est de former des référents capables au sein des sociétés d’analyser les situations et de discuter avec les prestataires informatiques.
A visée professionnelle, le nouveau BTS est organisé selon le rythme de l’alternance, à savoir deux jours en formation et trois jours en entreprise. Le financement est celui de l’apprentissage (prise en charge 55 % du Smic). Débuté avec 7 étudiants, « l’objectif est au minimum de maintenir ce nombre l’année prochaine de manière à former pour cette première promo entre 15 et 20 de ces profils ». Les étudiants qui sont accueillis dans des conditions privilégiées sont sélectionnés après une phase de tests suivie d’un entretien. Pour fonctionner, Alpha Primo a bien sûr besoin d’entreprises pour les accueillir. Ses premiers partenaires sont le centre d’appels Steria, Michelin, Liens en Roannais, l’association Mathzap et l’Ecole privée Ste Claire de Tarare. A mi septembre, deux sociétés restaient encore à trouver.

Aline Vincent


www.alphaprimo.fr



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide