Fermer la publicité

Enseignement supérieur - Rentrée universitaire : effectifs en hausse à Jean-Monnet

Loire le 21 septembre 2014 - Daniel Brignon - Actualités - article lu 905 fois

Enseignement supérieur - Rentrée universitaire : effectifs en hausse à Jean-Monnet
17 000 étudiants se sont inscrits dans les formations proposées par l'université Jean-Monnet (D.R.)

Finies les rentrées d’octobre.

Les étudiants de Jean-Monnet ont retrouvé leurs salles de cours. Quelques semaines seulement après le début de la reprise, l’université a déjà dressé un premier état des lieux sur les nouveaux effectifs. L’université ligérienne note (selon des chiffres datant du 10 septembre) une augmentation de 6 % sur l’ensemble des effectifs globaux étudiants (soit 17 000) et plus particulièrement une hausse de 7 % des primo-entrants en 1re année.
Pour cette rentrée 2014-2015, pas de grandes nouveautés annoncées par le président de l’université  Jean-Monnet, Khaled Bouabdallah, mais plutôt la poursuite d’un certain nombre de projets engagés depuis déjà quelques années. Le premier d’entre eux reste le pôle santé qui devrait s’achever d’ici fin 2014. La migration des laboratoires est prévue pour le printemps avec l’ouverture de la faculté pour la rentrée 2015. Pour le président Bouabdallah, ce projet de 40 M€ « est une façon de construire un vrai dispositif interdisciplinaire », car en effet outre le faculté de médecine, ce pôle regroupera notamment la plateforme régionale Irmis (ingénierie du sport) et le centre ingénierie santé de l’école des Mines.
Autre projet de taille qui se poursuivra : le centre des savoirs pour l’innovation sur le campus de Carnot. D’ici 2017, sera installé à proximité de l’école Télécom, un campus dédié aux sciences, à l’innovation et aux transferts de technologies. La création de ce centre permettra le transfert de plus 400 des 780 étudiants inscrits dans les filières de physique et d’informatique de la licence master.
Parmi les autres dossiers de la rentrée, on note également la préparation du prochain contrat quinquennal qui s’achèvera au cours de cette année universitaire. « L'élaboration du projet permet à l'établissement de définir les priorités qu'il entend mettre en œuvre », tient à préciser K. Bouabdallah.
Enfin, un nouveau projet devrait prochainement émerger avec le réaménagement de l’ancienne maison de l’université de la rue Francis-Baulier. Ces locaux représentant  3 600 m2 répartis sur six étages regrouperont le site d’accueil de la filière politique de l’université mais également un laboratoire de recherche. Aucune échéance n’est encore communiquée.

Marine Graille


Un accueil spécifique pour 2 800 étudiants étrangers

Saint-Etienne renouvelle cette année la tenue d’un accueil spécifique des étudiants étrangers en centre-ville. Il s’agit de faciliter l’insertion des quelque 2 800 étudiants internationaux qui fréquentent annuellement les établissements d’enseignement supérieur de la ville.

L’espace d’accueil des étudiants étrangers avait été ouvert l’année dernière pendant deux mois dans des locaux communaux rue Léon-Nautin. Il avait accueilli 2 180 étudiants internationaux de 85 nationalités. La Ville de Saint-Etienne et le Puse, Pole universitaire de Saint-Etienne, qui réunit les huit établissements d’enseignement supérieur stéphanois, organisateurs de cet accueil éphémère au début de l’année universitaire renouvellent cette opération destinée à présenter « la meilleure image possible du territoire aux étudiants étrangers et aussi aux enseignants chercheurs étrangers », également invités à franchir le seuil du 4 rue Léon-Nautin. Ils étaient 60 l’année dernière à avoir fréquenté cet espace d’accueil.
Ouvert cette année du 27 août au 17 octobre, l’espace est occupé par les établissements d’enseignement supérieur qui y dépêchent des moyens humains et matériels,  le Crous, le service info jeunes de la Ville, la Caf, les mutuelles étudiantes. L’université emploie en outre spécialement pour cette permanence une personne dédiée à l’instruction des dossiers de demande de titres de séjour, une priorité pour les étudiants étrangers qui arrivent à Saint-Etienne. Le local où se tient cet accueil mutualisé appartient à la Ville même si elle n’en jouit pas puisque il est affecté à la paroisse, qui consent à le mettre à disposition pour deux mois. L’équipement de ce bureau d’accueil et la communication représente un coût annuel de 30 000 €, subventionné par la Région.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide