Fermer la publicité

Enseignement - La réhabilitation d’Honoré d’Urfé gelée

Loire le 04 septembre 2014 - Florence Barnola - Actualités - article lu 2164 fois

Enseignement - La réhabilitation d’Honoré d’Urfé gelée
Les cabinets Architecture Studio et Cimaise Architectes sont en charge du projet (©DR)

Près de 60 M€ de travaux dont 45 financés par la Région et 16,3 M€ par le conseil général de la Loire.

La réhabilitation du site stéphanois Honoré d’Urfé est l’un des plus gros chantiers de Saint-Etienne après le pôle santé du CHU et la rénovation du stade Geoffroy-Guichard. Ces travaux devraient se terminer en 2020-2021. A peine ont-ils débuté en janvier dernier qu’ils ont été stoppés en juin, en ce qui concerne le gros œuvre. Pendant six mois les pelleteuses vont rester au garage jusque vers février prochain. La cause : un recours administratif déposé par un groupement d’entreprises éconduites. « Ça fait partie de la vie. Les marchés publics sont des choses très complexes », commente le député Jean-Louis Gagnaire. « Des choses ont tout de même déjà été réalisées, argue la gestionnaire et comptable de la cité scolaire Ariane Berthollet. Le gymnase a été démoli ainsi que l’ancienne demi-pension où un parking de 60 places va être ouvert dès la semaine du 8 septembre. La prochaine étape en attendant de reprendre la construction sera le désamiantage.» Un autre projet de restructuration de cité scolaire est à l’étude, celui des lycées Jean-Monnet et Benoit-Fourneyron. Pour l’heure trois scénari sont à l’étude en consultation notamment avec les parents et le personnel. La cité scolaire d’Honoré d’Urfé aux 2 500 élèves dont 1 800 au lycée, représente un parc de 11 ha sur lesquels jusqu’à l’année dernière existaient 9 bâtiments reliés par des passerelles. Il n’y en aura plus que 4, indépendants : un lycée, un collège, un gymnase et une salle polyvalente. A cela s’ajoutent les internats et la restauration. 2016 verra livrés le bâtiment du collège et le gymnase. En attendant les collégiens ont fait leur rentrée au 41 bis rue de la Jomayère, l’ancien internat du Mont, dont le réaménagement avait coûté 1, 3 M€ en 2013. Cette cité scolaire a été faite en 2004 à partir de la fusion du collège et du lycée Honoré d’Urfé d’avec le lycée d’Alembert (incluant le lycée du Mont). La rentrée 2014 est marquée aussi par l’arrivée d’un nouveau proviseur Gérard Bossolasco.


Florence Barnola



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide