Fermer la publicité

Energies - Un réseau de chaleur innovant à Saint-Chamond

Loire le 16 janvier 2014 - Emilie Massard - Actualités - article lu 567 fois

Energies - Un réseau de chaleur innovant à Saint-Chamond
Une sous-station d'échange a été installée sur le circuit de refroidissement de l'incinérateur de boues (© Ville de Saint-Chamond)

Le projet a pu être mis en place grâce à la collaboration de tous les acteurs de l’énergie, mais aussi des collectivités locales.

C’est en effet la Ville de Saint-Chamond qui a fait appel au Syndicat Intercommunal d’Energies de la Loire (Siel) pour réaliser un nouveau réseau de chaleur à partir de la station d’épuration de la Maladière. Cette station dispose en effet d’un incinérateur à boues qui, devant être refroidi en permanence, est équipé d’un échangeur de chaleur qui permettait jusqu’à présent de chauffer les bureaux de la station. Mais seulement une petite partie de l’énergie et de la puissance disponibles étaient utilisées. Suite à une étude de faisabilité, la Ville de Saint-Chamond s’est donc adressée au Siel pour valoriser cette énergie, que Saint-Etienne Métropole, qui gère la station d’épuration, lui permet de récupérer gratuitement. Une sous-station d’échange de 400 kW a été créée sur le circuit de refroidissement de l’incinérateur et raccordée grâce à 400 m de tuyaux à l’école Cézanne, aux locaux de l’inspection académique et à des logements.
Au total ce sont 4 750 m² qui sont chauffés grâce à ce nouveau système, qui est en fonctionnement depuis mi-novembre. Les bâtiments desservis sont raccordés au réseau par des « hydro-éjecteurs » installés dans l’école qui régulent la température de l’eau de chauffage sans consommer d’électricité (système passif). Des compteurs de chaleur ont été prévus pour chaque bâtiment afin de permettre la répartition des charges pour les utilisateurs. Deux chaudières d’appoint au gaz naturel (200 kW ont également été installées sur l’école Cézanne pour répondre aux besoins complets du réseau. Ce sont les sociétés FMI, FL Energie (entreprise ligérienne) et Sobecca qui ont réalisé les travaux. Ce nouveau système permettra à la commune de faire des économies importantes sur ses dépenses d’énergie, comme l’explique Philippe Godard, vice-président du Siel. « En moyenne la récupération de chaleur doit répondre à 80 % des besoins sur l’année, le gaz naturel assurant la relève. Par rapport à un chauffage 100 % au gaz naturel, cette installation permet donc d’économiser environ 15 000 € par an. L’équipement doit être amorti en moins de 12 ans. Chaque année, environ 360 000 kWh de chaleur doivent être récupérés évitant le rejet de 100 t de CO2 (par rapport au gaz), soit l’équivalent de 43 voitures parcourant 20 000 km. »
Le coût du projet, d’un total de 350 000 €HT, a été pris en charge par le Siel et soutenu par la région Rhône-Alpes à hauteur de près de 80 000 € HT. La Ville de Saint-Chamond remboursera cet investissement et sa maintenance sous la forme d’un loyer versé au Siel.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide