Fermer la publicité

Emballage industriel : Schütz recycle aussi à Saint-Etienne

Loire le 11 décembre 2014 - Denis Meynard - Industrie - article lu 1035 fois

Emballage industriel : Schütz recycle aussi à Saint-Etienne
Le site stéphanois s'est mis aux standards du groupe basé au Nord de Francfort (© Georges Rivoire)

Roland Strassburger a inauguré le 28 novembre, à Saint-Etienne, la 46e unité du groupe familial qu'il préside.

Cette dernière emploie actuellement 23 personnes dans des bâtiments de grande hauteur réhabilités à proximité du stade Geoffroy-Guichard. Un effectif qui doit monter à 30 personnes d’ici un an, avec un objectif d’une cinquantaine à moyen terme.

En plus de la fabrication de conteneurs en polyéthylène de grande capacité (principalement pour les industries chimiques et agroalimentaires) la nouvelle usine possède depuis la mi-novembre une ligne de reconditionnement (récupération et recyclage des conteneurs usagers) de dernière génération. La partie du conteneur qui est broyée en copeaux sert ensuite à produire des palettes en matière plastique, en complément l’offre constituée par celles en bois et celles en métal.

Roland Strassburger a expliqué que cette nouvelle unité de production très intégrée permet de « se rapprocher de nos clients de Suisse et du Centre et du Sud de la France, le pays où nous avons implanté, en 1989, notre première filiale hors d’Allemagne », à Marcoussis (Essonne).
Schütz, qui se présente comme le numéro un européen de son secteur, avec plus de 3 500 salariés, poursuit son expansion internationale, avec de nouvelles implantations programmées en Pologne, mais aussi en Indonésie et en Arabie Saoudite.

A Saint-Etienne, il s’est installé sur plus de la moitié de la superficie d’un entrepôt de 25 000 m2 (auparavant utilisée par Easydis, la filiale logistique de Casino), racheté et réhabilité par Henri Darras et Carlos Texeira. L’investissement total s’est élevé à plus de 7 M€, dont près de 2,5 pour la partie immobilière.

A la tête de sa deuxième unité française, Schütz devrait bientôt recruter un nouveau directeur en remplacement de Pascal Riou, qui a quitté l’entreprise au bout de quelques mois, fin octobre. Elle est provisoirement dirigée par Marc Flauss, le responsable de production du site de Marcoussis et Andrea Adolf, présidente de Schütz France.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide