Fermer la publicité

Elections régionales : Jean-Louis Gagnaire réagit à son éviction

Loire le 29 mai 2015 - Xavier Alix - Politique - article lu 1242 fois

Elections régionales : Jean-Louis Gagnaire réagit à son éviction
Jean-Louis Gagnaire va quitter le conseil régional le 13 décembre

Règlement de compte au PS ! Jusque là chef de file des élus socialistes ligériens à la Région Rhône-Alpes, vice-président sortant de la collectivité à l'économie, le député stéphanois Jean-Louis Gagnaire a été mis à l'écart des prochaines élections par son propre parti. Nous avons pu le contacter…

« Un vrai coup de couteau dans le dos ! Mais je préfère tourner la page de la Région Je vais travailler jusqu'au bout ma vice-présidence à l’économie. Après le 13 décembre prochain, je quitterai le conseil régional. Ce fut une belle aventure  travailler pour la 2e région française (depuis 2004, Ndlr). J’ai des motifs de satisfaction sur le travail mené, c’est ça qui est important : faire, avoir fait plus que de rester à tout prix. »

Le député stéphanois Jean-Louis Gagnaire, jusque-là chef de file des élus socialistes ligériens à la Région Rhône-Alpes assure qu’il n’a rien senti venir. Le 19 mai, on apprenait que la liste présentée par le bureau du parti ne la plaçait qu’en 8e position sur les 13 candidats du département ! La Roannaise Marie-Hélène Riamon étant placée en tête suivie de l’opposant municipal de Feurs Johann Cesa, 28 ans. Ce vendredi 29 mai, un communiqué du la fédération PS de la Loire annonçait que les militants socialistes de la Loire avaient confirmé la veille, par leurs votes, la décision de leur bureau sur leurs candidats présentés aux élections régionales de décembre prochain. 

Une liste où en 3e position, Laurence Juban, conseillère régionale sortante, représentera l’Ondaine. Jean-Luc Fugit, 45 ans, universitaire, et Isabelle Dumestre, 40 ans, représenteront la ville de Saint-Etienne, respectivement en 4e et 5e position. « Sans mandat électif actuellement, ils incarnent une nouvelle génération prometteuse de responsables politiques, dans le cadre d’une liste profondément renouvelée. Stéphane Valette, leader de l’opposition municipale à Saint-Chamond, Florence Vallot (candidate aux départementales dans le canton de Boën) et Stéphane Jevaudan (Adjoint au maire de Riorges), complètent le haut de la liste », justifie le communiqué du PS Loire après avoir précisé que la liste a été « très largement approuvée par les trois quarts (73,01 %) des socialistes de la Loire ».

« On ne trouve jamais le parrain sur les lieux du crime »

« Seulement un tiers de militants à jour de cotisation a voté, nuance Jean-Louis Gagnaire. Et il n’y avait qu’une liste ! Que plus de 25 % de militants se déplacent spécialement pour voter contre cette liste sur un tel sujet est très évocateur… Si j’avais insisté auprès du président Jean-Jack Queyranne, j’aurais pu être en tête ou second car il n’y a que la tête qui dépose la liste. Mais je ne voulais pas être imposé par le haut. Je regrette ce coup que l’on m’a fait dans mon dos, alors que je travaillais d’arrache-pied sur le dossier Erai. »

Son appartenance à la motion A du parti opposée à la B, plus à gauche (majoritaire dans la Loire contrairement au national) lui a t-elle été fatale ? « Régis Juanico (1er secrétaire fédéral dans la Loire, et appartenant à cette motion, Ndlr) est obnubilé par ce rapport de force entre les deux motions et faire triompher la sienne. A-t-il laissé faire mon éviction par d’autres pour ainsi profiter de l’aubaine ? Maurice Vincent (le sénateur ancien maire de Saint-Etienne a des rapports conflictuels avec Jean-Louis Gagnaire, Ndlr) va dire qu’il n’y est pour rien bien sûr. On ne trouve jamais le parrain sur les lieux du crime… En tout cas, les deux n’y gagneront rien : jusque-là je ne le faisais pas mais je ne les ménagerai plus s’ils s’écartent de la ligne du parti. »    

Xavier Alix



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide