Fermer la publicité

Elections départementales Loire : le bilan du 1er tour

Loire le 22 mars 2015 - La Rédaction - Politique - article lu 279 fois

Elections départementales Loire : le bilan du 1er tour

Les élections départementales nouvelle façon ont un peu plus intéressé les électeurs qu'en mars 2011. La participation s'est élevé à 48,48 % soit 4,5 points de plus par rapport à 2011. Quel bilan tirer de ce 1er tour ?

La première surprise de la soirée électorale de dimanche dernier est venue de la participation. Comme au plan national elle s’est avérée légèrement plus élevée qu’attendue. Il n’en demeure pas moins qu’avec 51,51 % d’abstention, le camp de ceux qui ne se sont pas déplacés a été (encore une fois) le grand vainqueur du scrutin.

A la différence des dernières élections cantonales partielles de mars 2011, aucun candidat n’a été élu au 1er tour. Le nouveau mode de scrutin, conjugué à l’abstention, en rendait la perspective difficile. Il aurait en effet fallu pour un candidat réunir plus de 50 % des voix. Le président sortant du conseil général Bernard Bonne, en binôme avec Valérie Peysselon (UMP), réalise le score le plus élevé de tous les candidats en lice dans le département avec 43,27 % des voix.
Sur les 356 candidats du 1er tour (chaque binôme de titulaires étant accompagné d’un binôme de remplaçants), ils seront encore 204 présents au 2nd tour. Ils s’affronteront dans 12 duels : 6 opposant des candidats UPL à des candidats FN ; 5 opposant des candidats UPL à des candidats d'Union de la gauche et un (à Firminy) opposant le Front de Gauche au Front national. Il faudra également compter avec 9 triangulaires : 2 à Roanne (Roanne 1 et Roanne 2), une autre à Renaison, une au Coteau, une à Feurs, une à Montbrison, une dans le Pilat.

La droite et le centre

Dans le canton Saint-Etienne les candidats de l’Union pour la Loire réalisent quelques contre-performances dans une ville qui a basculé à droite lors des dernières municipales. Dans le canton Saint-Etienne 6 les candidats UMP/MoDem ne se sont pas qualifiés ayant à supporter la concurrence d’une liste UDI autonome suscité par le Parti radical. Dans le canton Saint-Etienne 5 non plus les candidats UMP/MoDem n’ont pas franchi la barre des 12,5 % des inscrits. La partie sera difficile pour le premier adjoint de Saint-Etienne et vice-président sortant du conseil général, Gilles Artigues (associé en binôme à Annick Fay, première adjointe au maire de Roche-la-Molière) réalise 29,36 % des voix. Ils arrivent en 2e position dans le canton de Saint-Etienne 3 après les candidats socialistes Arlette Bernard et Pierrick Courbon (32,86 % des voix). Le ballotage paraît plus favorable dans les cantons Saint-Etienne 1 et Saint-Etienne 2.

l'éviction de plusieurs candidats de l'Union pour la Loire appartenant à la majorité municipale de Gaël Perdriau marque-t-elle la fin de l'état de grâce pour l'équipe municipale qu'il mène ? Le maire de Saint-Etienne n'est pas dans cet avis (voir sa réaction dans la vidéo).

Le Front national

Au plan départemental les candidats du Front national ont réalisé un score de 30,38 % des voix exprimées. Ils sont en capacité de se maintenir dans 17 cantons sur 21. Ses responsables dans la Loire, Sophie Robert et Charles Perrot assurent croire en leurs chances en particulier dans les cantons de Saint-Etienne 5 et 6 ainsi que dans le canton 6 de Firminy où ils seront opposés au maire communiste Marc Petit.

Les candidats FN enregistrent leur meilleur score dans le canton de Saint-Just-Saint-Rambert avec 35,31 % où les candidats seront opposés à la liste UPL. Dans le canton 10 de Rive-de-Gier, les candidats frontistes Nicolas Fernandez et Isabelle Surply ont obtenu 32,45 %. Ils feront face au maire et vice-président sortant du conseil général Jean-Claude Charvin, en binôme avec Séverine Reynaud (27,70 % des voix).

La gauche

Dans le canton de Roanne 1, l’union de la gauche (28,70 %) arrive en tête avec 4 petites voix d’écart sur le Front national. Dans le canton de Renaison, les conseillers généraux sortant Jean Bartholin et Huguette Burelier arrivent en tête avec 33,05 % des voix. Dans le canton de Montbrison Laure Pardon et Serge Vray arrivent en 2e position avec 35,35 % devancés de 55 voix sur plus de 4 900 par l’Union pour la Loire. Dans le canton de Firminy les candidat du Front de gauche Nathalie Desa Ferriol et Marc Petit arrivent en tête avec 31,79 %, les candidats socialistes ne se qualifiant pas pour le 2nd tour. A Saint-Etienne, les candidats d’union de la gauche font mieux que résister. Sur les cinq cantons elle affrontera le FN dans deux duels.

 

Mathieu Ozanam

Revivez le direct de la soirée électorale du 1er tour 

Live Blog Elections départementales Loire : 1er tour
 

Quelle majorité ?

Au petit jeu des pronostics, la majorité de droite et du centre ne paraît pas menacée. Elle pourrait même être renforcée étant, semble-t-il, en mesure de compter 26 sièges à l'issue du 2nd tour. Il en faut 22 pour avoir la majorité absolue dans le cadre de la nouvelle assemblée départementale.
Les conseillers départementaux se réuniront le jeudi 2 avril pour élire leur président et leurs vice-présidents.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide