Fermer la publicité

Elections : Châtelus, toujours en quête d’un maire

Loire le 19 avril 2014 - Marine Graille - Actualités - article lu 201 fois

Elections : Châtelus, toujours en quête d’un maire
Châtelus, à la recherche de son maire et de son conseil municipal (© X.A.)

Le compte à rebours a été enclenché le 2 avril dernier.

Depuis cette date, une délégation spéciale a été constituée par arrêté préfectoral. René Jacques, Pierre Gretha et Marc Benes ont alors été appelés par Jean-Michel Porcher, sous-préfet de Montbrison. « René Jacques (président, Ndlr) et moi même ne sommes pas inconnus de la sous-préfecture. En effet, nous sommes tous deux sur la liste départementale des commissaires enquêteurs », explique Pierre Grétha, vice-président de la délégation spéciale. Marc Benes, quant à lui, habite Châtelus. Les trois hommes ont donc la délicate tâche d’organiser des élections d’ici fin juin au plus tard, afin de constituer un nouveau conseil municipal.

« Pas question d’investir pendant cette période »

La délégation devra donc trouver de nouvelles - bonnes - volontés. Elle devra également s’occuper de toute la gestion courante de la commune. « Nous nous cantonnerons au budget qui a été voté ces derniers mois. Il n’est pas question d’investir pendant cette période de transition », tient à préciser P. Grétha.
Une semaine après avoir été mise en place, la délégation prend ses quartiers mais ne compte pas perdre du temps. Mobiliser des personnes pour constituer un conseil n’a rien d’évident mais la délégation part avec un avantage. « Que Marc Benes, habitant de Châtelus, fasse parti de cette délégation permet d’avoir une approche directe avec la population, ce qui est très important. » Tous les lundis et jeudis après-midi, les trois hommes tiennent des permanences en mairie pour dialoguer avec les personnes susceptibles d’être intéressées. « Je ne vends rien. Je fais simplement appel au sens civique de chacun. Je sais que gérer une municipalité n’est pas simple et demande beaucoup d’investissement personnel. Néanmoins c’est aussi un rôle passionnant. » M. Benes est actuellement le seul à avoir émis officiellement sa volonté d’intégrer le prochain conseil municipal. Mais visiblement pas d’endosser le rôle de maire.
Si dans les trois mois, un maire et une équipe municipale ne sont pas élus, Châtelus fusionnera avec une commune voisine. A priori, Grammond ou Marcenod. Un élément dont les habitants n’ont peut-être encore conscience. Pierre Grétha veut rester pour autant optimiste quant à l’issue de la situation.

Marine Graille

Municipales : 64 recours dans la Loire

Alors que le second tour des élections municipales se déroulait il y a maintenant trois semaines, a démarré depuis un troisième tour juridictionnel où les erreurs commises lors de l'élection sont appréciées par le juge administratif suite à des recours. Dans la Loire, 64 auront été déposés pour ces municipales d’après la préfecture. Impossible de savoir quelles communes sont concernées, « une question de correction » explique la préfecture : mercredi, certaines communes n’étant pas encore informées par le Tribunal administratif des recours déposés. Les objets les plus fréquents : une mauvaise transcription des résultats ou une erreur sur la désignation des conseillers communautaires (désignation du suppléant par exemple). Dans notre département, 50 dossiers sur des erreurs sur la promulgation des résultats ont été déposés. Des erreurs peut-être liées à une première : le vote pour les conseillers communautaires sur le même bulletin de vote que les conseillers municipaux.

S.T.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide