Fermer la publicité

Economie sociale et solidaire - Pollens tire le bilan de 2013

Loire le 27 février 2014 - Béatrice Perrod-Bonnamour - Actualités - article lu 348 fois

« Pollens, Pôle local pour une économie nouvelle sociale et solidaire a pour champ d’intervention  le territoire Roannais », a  rappelé  le président Thierry de  Cockborne, lors de l’assemblée générale qui s’est tenue le 20 février à la capitainerie.

« Conscients du réel potentiel de développement économique de l’ESS et partant d’un besoin fort des acteurs du territoire, Roannais Agglomération, a fait le choix en 2009 d’initier une réflexion donnant lieu à la constitution du Programme Roannais pour l’ESS qui a conduit à la création de Pollens en février 2012. En 2013, le nombre des adhérents est passée de 34 à 47, soit plus de 27 % ».

Pollens au Québec

« Fédérer, développer, accompagner, promouvoir, tels sont les axes du Pôle », a insisté le président qui souligné qu’en 2013, 116 structures avaient été rencontrées et quelque 270 personnes sensibilisées. « Le Pôle a été sollicité pour participer à des groupes de réflexions stratégiques : le Groupe de travail coopération inter-Entreprises porté par la Cress ; le travail de construction d’une agence de promotion de l’ESS en Rhône-Alpes ; le travail de construction du Contrat économique sectoriel piloté par la Région, la CRESS et l’Etat. Par ailleurs, la Région a demandé à Pollens de participer à un séminaire d’échange franco-québécois portant sur l’ESS, « ce qui a conduit  non seulement à tisser des liens, mais à envisager des collaborations»
Parmi les réalisations importantes de l’année, il faut retenir l’animation locale de la plateforme  collaborative  (www.loire-solidaires.org , outil de communication dédié à l’ESS, que Pollens souhaite redre plus visible aux acteurs et au grand public.
D’autres actions fortes ont été rappelées lors de l’AG : la favorisation de l’entreprenariat au féminin avec le Cidff (Centre d’information des droits de la femme et des familles), l’accompagnement de l’association Entrepote pour la mise en place d’un « jardin partagé »…
Parmi les projets, le président a évoqué le démarrage d’un travail partenarial par l’entrée thématique qui permettrait, de faire émerger des idées, des projets nouveaux. Une réflexion autour des circuits courts alimentaires semble notamment se profiler. Mais également, rencontrer les adhérents pour favoriser leurs besoins.

Béatrice Perrod-Bonnamour



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide