Fermer la publicité

Economie sociale et sociale : Tri d'Emma, C3R, A juste dose, trois exemples roannais

Loire le 27 novembre 2014 - Aline Vincent - Roannais - article lu 698 fois

Economie sociale et sociale : Tri d'Emma, C3R, A juste dose, trois exemples roannais
Alternative à l'économie dite « traditionnelle », l'économie solidaire a aussi pour vocation de dégager des profits tout en intégrant les principes du développement durable en termes d'environnement comme de règles sociales.

Tri d'Emma (Villerest) et C3R (Riorges) Les activités du Tri d'Emma (Villerest) et de la plateforme solidaire C3R (Riorges) servent de soutien à l'insertion. La plateforme « Le Tri d'Emma » a été créée en 2011 sur la commune de Villerest.

Tri d'Emma (Villerest) et C3R (Riorges)

Les activités du Tri d'Emma (Villerest) et de la plateforme solidaire C3R (Riorges) servent de soutien à l'insertion.

La plateforme « Le Tri d'Emma » a été créée en 2011 sur la commune de Villerest. Sous statut d'association portée par Emmaüs Roanne et d'autres partenaires parmi lesquels le Roannais Agglomération, l'entreprise d'insertion fonctionne grâce au recyclage de vêtements usagers. « On a atteint notre vitesse de croisière avec 1 750 t de vêtements triés par an , commente le responsable Jean-Luc Mieszczak. La moitié est réemployée dans les relais Emmaüs en direction du Sénégal, du Burkina Faso, de Madagascar, du Pakistan... L'autre partie est recyclée dans des produits isolants, les chiffons d'essuyage. Nous employons aujourd'hui 18 personnes, dont 10 femmes. Nos recettes se montent à 700 000 €. 80 % proviennent du tri textile, le reste de l'écotaxe. Notre mission consiste aussi à accompagner les salariés dans un nouveau projet professionnel, leur contrat de travail étant limité à 2 ans. La démarche passe par la formation, l'immersion dans d'autres structures pour leur faire découvrir des métiers. Nous travaillons en interne avec une chargée d'insertion dont les compétences sont mutualisées avec l'association Agir. » Autre structure solidaire d'insertion du Roannais, C3R (collecte, réemploi et recyclage), fonctionne grâce à la collecte et au tri des encombrants des particuliers de différentes communes du Roannais. Elle collabore également avec plusieurs autres associations (Emmaüs, Acora, Valorise...). En 2013, 1 000 t d'encombrants ont été triés, soit plus de 3 tonnes par jour. C3R emploie 10 personnes en insertion, également sous contrat (35 heures) limité à 2 ans. Là encore un accompagnement de projet professionnel leur est proposé.

A juste dose  (Roanne)

La nouvelle boutique roannaise « A juste dose » propose la vente de denrées alimentaires au détail.

Consommer autrement. C'est ce concept qu'a choisi Ouaheb Ansseur pour créer sa boutique dans le centre-ville de Roanne Après 18 ans dans la grande distribution et l'univers des hypermarchés dont la politique est celle de la consommation de masse, il a eu envie de se reconvertir dans une méthode de vente aux principes opposés. « Grâce à la vente en vrac, le client n'achète que ce dont il a besoin, d'où le nom de l'enseigne « A juste dose ». Les denrées alimentaires (légumes secs, confiserie, céréales, différentes variétés de riz, de pâtes...) sont distribuées en libre service en silos. Grâce à ce système respectant les normes sanitaires, le stock est automatiquement renouvelé et le produit toujours frais ». A l'anti-gaspillage s'ajoute une autre dimension : la suppression des emballages. « Dans la vente en grande surface, le client achète aussi l'emballage, souligne Ouaheb Ansseur. « Il paie pour cet emballage et il paie ensuite pour sa destruction. Chez nous, le client peut venir avec le contenant. Si ce n'est pas le cas, nous n'utilisons que des sacs en papier. Jamais de plastique. »

Aline Vincent



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide