Fermer la publicité

Ecole des Aqueducs : le clap final

Loire le 17 juillet 2014 - Béatrice Perrod-Bonnamour - Roannais - article lu 546 fois

Ecole des Aqueducs : le clap final
Des centaines d'enfants sont passés dans cette maternelle si chère aux Roannais (D.R.)

Vendredi 4 juillet 19 h.

De nombreux parents, anciens élèves, sont réunis dans la cour autour des enseignants, notamment de Gilles Chable, proviseur de Saint-Paul, d’Isabelle Martin, responsable du primaire, de Yohan Rivollier, président de l’Apel. « Les fêtes les plus douces sont celles où toute la famille est réunie. Ce soir, cette fête sera douce, malgré un cœur bien gros », lance Monique Vialla à qui a été donnée la parole.  Entrée comme enseignante, elle fut directrice dans les années 80, à  la suite de Mme Oblette trop tôt disparue.
Elle cite trois fois le mot reconnaissance : « reconnaissance pour tout le bien fait avec les autres enseignants lors des activités scolaires et spirituelles. Reconnaissance parce vous allez continuer cette œuvre dans un autre lieu avec le même cœur, la même ardeur, la même foi. Reconnaissance parce que nous voulons exprimer notre filial attachement à ce lieu rempli de souvenirs d’enfance et d’enfants ». Elle évoque le parcours « sans faute » de la « vieille dame »  de 111 ans, appelée d’abord « asile », pour les enfants laissés dans la rue et « école des commerçants ou petite école à tricoter », recevant les enfants des parents bonnetiers.
« La première petite fille inscrite en 1903 est Jeanne Magnin au père tisseur. Le premier petit garçon : Auguste Suvelle. Son père est boucher ». Mme Vialla  a étudié les registres : « en 14-18, figurent le nom des veuves. En 45 ceux des mères aux époux  prisonniers ! »Avec le  babyboom, l’école s’étoffera de trois puis quatre classes. Elle nomme une grande directrice, des années 60 même si petite en taille : sœur Victorine. Mais après les sœurs, arrivent les enseignants laïcs…
« Je fais confiance à Mme Martin, son équipe pour garder l’esprit de chaleureuse famille de l’école… A vous parents, enfants, accordez à l’équipe enseignante votre confiance…Un souhait : que le nom des Aqueducs soit conservé devenant “Maternelle des Aqueducs Saint-Paul la Charité“ ».

Béatrice Perrod-Bonnamour



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide