Fermer la publicité

Écobel développe un modèle de douche écologique

Loire le 31 janvier 2015 - Daniel BRIGNON - Économie - article lu 519 fois

Écobel développe un modèle de douche écologique
DR - La douche innovante pourvue d'un code couleur pour identifier les millésimes

Chaque année 800 000 pommeaux de douche sont remplacés dans les établissements de santé, une obligation sanitaire pour contenir la diffusion des bactéries contenues dans ces terminaux de douche. La société Écobel s'invite dans ce marché après avoir développé un produit adapté, écologique et préventif des infections.

Consultant technique pour des laboratoires et distributeurs de dispositifs médicaux, Jean-Pierre Bosle a racheté en 2004 la société Écobel relocalisée à Malleval dans le Pilat. Distributeur de produits d’hygiène, Écobel produisait surtout un mousseur de robinet. Jean-Pierre Bosle s’est employé à élargir cette gamme avec la perspective d’apporter des solutions d’hygiène et de prévention bactérienne.

Sa recherche s’est orientée sur la poignée-pommeau de douche, un article courant qu’il est obligatoire de changer chaque année dans les établissements de santé. Ainsi sont massivement rejetés des tonnes de plastique. La poignée de douche d’Écobel a pour cela été conçue avec des matériaux recyclables, c’est son premier atout écologique, et équipée d’un économiseur d’eau, deuxième argument écologique. Le test en grandeur réelle à l’hôpital de Montbrison a confirmé qu’au lieu d’un débit de 20 l à la minute, c’est un débit de 7 l qui est délivré entraînant une économie évaluée à travers l’expérimentation de 60 € par an et par douche.
Le produit lui-même a évolué avec le travail coopératif réalisé dans le cadre d’un séminaire innovation et design. Une équipe de designers, BP design à Saint- Étienne, s’est penché sur le produit et l’a non seulement redessiné mais amélioré dans ses fonctionnalités. Dans le nouveau produit l’eau ne circule plus dans la poignée réputée pour concentrer la légionnelle. Le flexible de douche est branché en direct sur l’injecteur. Une poignée latérale est ajoutée juste pour le maintien de la douche, modulaire et adaptable dans son ergonomie.

Voici le produit fini, déposé, pour lequel Jean-Pierre Bosle recherche un partenaire, un laboratoire, pour le commercialiser dans les établissements de santé. Il ajoute à l’offre une proposition de service de location, voire au-delà une prestation globale d’installation. Jean-Pierre Bosle est plutôt confiant même ambitieux. « Nous espérons à deux ans prendre 50 % de ce marché-là », confie-t-il. Il veut parler rien moins que des des 800 000 douches renouvelées chaque année.
Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide