Fermer la publicité

Ecema ouvre une nouvelle école de commerce à Saint-Etienne

Loire le 25 février 2015 - Stéphanie Polette - Économie - article lu 1142 fois

Ecema ouvre une nouvelle école de commerce à Saint-Etienne
DR - L'établissement stéphanois sera installé au 17 rue de la Résistance

L'école de management 100 % alternance installée à Lyon Gerland, prépare son implantation à Saint-Etienne pour septembre 2015. Sylvain Roussillon, son directeur général, a reçu le soutien des élus locaux et des grands groupes.

Désengorger Lyon et continuer à se développer. Voilà la première motivation de Sylvain Roussillon, directeur général de l’école de management Ecema, implantée à Lyon depuis 11 ans, pour ouvrir un établissement secondaire à Saint-Etienne, à la rentrée 2015. Discrète parmi les écoles lyonnaises, Ecema a aussi entendu les élus ligériens et les grands groupes qui estiment que « l’ESC Saint-Etienne a été déshabillée par EM Lyon qui n’a laissé, en local, qu’un cycle bachelor dont le coût de scolarité n’est pas adapté aux familles et aux étudiants stéphanois et même lyonnais », note le directeur général. Voilà sa seconde motivation. Bien introduit dans les milieux politiques lyonnais et stéphanois, il a été sensible à l’appel des acteurs économiques locaux qui souhaitent avoir une offre de formation de proximité.

L’établissement sera installé en plein centre-ville de Saint-Etienne au 17 rue de la Résistance. Les candidatures commencent à affluer. « Nous visons une centaine d’étudiants la première année sur les matières ressources humaines, management de projets, en priorité, et éventuellement management environnemental et développement durable, détaille Sylvain Roussillon. Ces spécialités sont les plus demandées par les élèves et les entreprises qui les accueillent en alternance. » A terme, une équipe pédagogique sera recrutée spécifiquement pour l’établissement de Saint-Etienne.
L’école accueille près de 400 étudiants, avec des petites promotions dans chacune des huit spécialités pour « favoriser la proximité et le suivi des élèves en entreprise ». Les recrutements se font à partir de Bac +2 pour des étudiants issus « de milieux très variés, nous sommes un peu l’école de la seconde chance », pour trois ans de scolarité, jusqu’à Bac +4 pour une année, « avec parfois des mères de famille, qui veulent reprendre des études et obtenir une qualification, ou des étrangers qui ont un projet professionnel avec une entreprise, nous conservons toujours 10 à 15 % de places pour des profils atypiques ». La force de l’école de management est de s’être bâtie sur l’alternance à 100 %. « Les étudiants sont trois jours en entreprise et deux jours à l’école chaque semaine, détaille Sylvain Roussillon. C’est un rythme soutenu qui leur offre une vraie employabilité et jusqu’à trois années d’expérience en entreprise. » Près de 400 entreprises sont partenaires de l’école depuis onze ans. L’Ecema affirme que depuis 2004, 71 % des étudiants sont embauchés dès la fin de leur cursus scolaire.
L’équipe administrative se compose d’une quinzaine de permanents (neuf ETP) et d’un réseau de 80 intervenants extérieurs, tous professionnels et en activité dans leur domaine de compétence. Le budget de l’école, une association de Loi 1901, dépasse les 2 M€.

Stéphanie Polette



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide