Fermer la publicité

Imagerie : e2v capture Pluton

Isère le 25 juillet 2015 - Laurent Marchandiau - Tech et Médias - article lu 304 fois

Imagerie : e2v capture Pluton
e2v / Nasa - Une photo de Pluton saisie par l'un des deux capteurs d'imagerie d'e2v équipant la sonde New Horizons.

Les premiers clichés de Pluton, c'est en grande partie grâce à eux ! La société britannique spécialisée dans les solutions d'imageries et dans les semi-conducteurs, e2v, a fourni les deux capteurs d'imagerie de la mission New Horizon initiée par la Nasa.

De Pluton à e2v, il n’y a qu’un pas ! Le groupe britannique spécialisé dans la conception de semi-conducteurs haute fiabilité et dans les solutions d’imagerie pour le secteur médical et spatial peut se réjouir ! Les premiers clichés de la sonde New Horizons qui viennent d’être transmis ces derniers jours à la Nasa résultent des deux capteurs d’imagerie réalisés par cette entreprise implantée, en particulier, à Saint-Egrève. Initiée en 2006 par la Nasa, le programme New Horizons vise à étudier la planète naine Pluton ainsi que son satellite Charon.

Après avoir parcouru les 4,8 millards de km la séparant de la Terre, la sonde a commencé la semaine dernière à transmettre des données. « Nous en savons très peu sur Pluton. Il s'agit d'une planète naine glacée, dont une grande partie de la masse semble être faite de glace. Elle se trouve si loin que même les images prises par le télescope Hubble, qui utilise également des capteurs d'imagerie e2v, sont floues », confie Matt Perkins le président de la branche Space Imaging d'e2v.

Les deux capteurs d’imagerie équipant la sonde - baptisés Lorri (Long range reconnaissance imager) et Ralph - ont été spécialement conçus pour cette mission. Lorri se présente sous la forme d’un appareil photo télescopique noir et blanc intégrant un capteur de 1 000 x 1 000 pixels. Similaire à celui développé pour la mission Rosetta qui avait permis de prendre plusieurs clichés de la comète 67p, ce capteur a fourni des photos, mais aussi des données géologiques haute résolution lors du survol de la planète le 14 juillet dernier.

Quant à l’imageur Ralph, il a produit des images en couleurs. « Il rassemble sept CCD (Coupled charged devices) différents, réalisés sur un même substrat, offrant ainsi un plan focal complet dans un seul capteur. Comme la sonde New Horizons se déplace à 53 000 km/h et que la région de Pluton reçoit 1 000 fois moins de lumière du Soleil que la Terre, ce capteur d'imagerie se doit d'être extrêmement sensible et de fonctionner parfaitement pendant le court moment du survol de Pluton », souligne Paul Jerram, Ingénieur en chef de l'unité Image Sensors d'e2v.

Mission réussie, les données sont déjà parvenues à la Nasa et devraient donner lieu à une meilleure connaissance de l’environnement de Pluton et de l’univers.

Laurent Marchandiau



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide