Fermer la publicité

E-commerce - Acycles.fr décuple sa surface à Saint-Etienne

Loire le 03 mars 2014 - Denis Meynard - Agglomération stéphanoise - article lu 2463 fois

E-commerce - Acycles.fr décuple sa surface à Saint-Etienne
Xavier Brun avec les deux fondateurs du site stéphanois (© Denis Meynard)

Après un début d’activité en auto-entrepreneur, en 2010, à Saint-Etienne, Simon Jollant, 28 ans, a créé mi-2011, avec Andrew Jackson, 35 ans, la Sarl 2Jbike Europe, qui commercialise des pièces et accessoires pour vélos.

Les deux hommes se connaissent bien pour avoir couru ensemble à l’Ecsel, le club cycliste stéphanois, et travaillé au sein de l’entreprise Probikeshop. Désireux de concilier travail et passion pour le vélo, en volant de leurs propres ailes, ils continuent ainsi à côtoyer l’univers de ce sport, notamment à travers leurs contacts avec les fournisseurs et les clients cyclotouristes.
Andrew Jackson est originaire de Middlesbrough, une ville portuaire de Nord-Est de l’Angleterre. Cela a permis à la jeune société de rapidement déployer une version anglaise de son site de e-commerce, en 2012. L’année suivante a vu l’apparition de l’espagnol. L’Italien et le Portugais sont programmés pour 2014. En fin d’année dernière les deux hommes, qui affirment « garder la mentalité de sportif pour avancer, avec des valeurs comme la rigueur », ont recruté parmi leurs salariés Xavier Brun, 29 ans, licencié à l’Ecsel, « Champion de Rhône-Alpes en catégorie Elite et qui figure parmi les 100 meilleurs coureurs français ».

2,5 M€ de chiffre d’affaires

L’entreprise qui compte actuellement huit personnes et qui prévoit d’en recruter cinq ou six supplémentaires d’ici la fin de l’année vise un chiffre d’affaires de 2,5 M€ en 2014. « Nous le doublons chaque année », explique Simon Jollant qui s’apprête à quitter dans les prochaines semaines la pépinière d’entreprises de Montreynaud pour des locaux beaucoup plus vastes. La TPE qui gère en interne sa logistique va passer d’un peu plus de 200 m2 de surface de stockage à 2 000 m2. Cette surface va être louée dans le bâtiment laissé vide, au bas de Montreynaud, près de l’A72, par l’entreprise textile Santex, qui s’est relocalisée à Andrézieux-Bouthéon.
« Notre société est rentable depuis le début, mais on va devoir investir plus (…) donc il n’est pas exclu que l’on fasse une ouverture du capital d’ici un an », confie Simon Jollant. En tant qu’anciens coureurs passionnés, les dirigeants aimeraient « disposer d’une boutique vitrine qui nous donnerait de la notoriété ». Bien que déjà présents au sein de leurs 13 000 références actuelles, ils comptent cette année développer le marché du BMX et augmenter la part du textile dans le chiffre d’affaires.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide