Fermer la publicité

Duo de choc pour une « Belle Époque »

Isère le 30 novembre 2016 - Laurent MARCHANDIAU - Musique - article lu 10 fois

Duo de choc pour une « Belle Époque »
© christophe charpenel - Le duo de jazzmen, Vincent Peirani et Émile Parisien reviennent le 6 décembre à l'Hexagone pour un concert intense.

Oscillant entre explorations et traditions, mariant allégrement accordéon et saxophone, le duo de jazzmen Vincent Peirani et Émile Parisien revient en force sur la scène de l'Hexagone. Et pour cause ! Les deux comparses viennent sortir leur premier album en duo rendant hommage à Sidney Bechet, Henry Lodge, Miles Irving ou encore Duke Ellington.

L’un au saxophone soprano, l’autre à l’accordéon. Tous deux forment un duo de jazz d’enfer ! Une association détonante ou l’accordéoniste Vincent Peirani a déjà prouvé son doigté. Élu meilleur musicien de l’année 2013 par Jazz Magazine, il est l’artiste que tout le monde s’arrache, de Stromae en passant par Sanseverino ou encore aux côtés de la chanteuse Youn Sun Nah. Quant à Émile Parisien, il a fait ses classes auprès du talentueux Wynton Marsalis et s’est ensuite fait connaître à la tête de son quartet. Deux musiciens jazzy qui ont accordé leur violon pour composer leur premier album en duo. Un duo dont le chemin s’était déjà croisé par l’intermédiaire du batteur Daniel Humair en 2009 où les affinités musicales ont donné lieu à « Belle Époque. »

Hommages revisités

Un premier opus où la complicité entre les deux compères  s’avère déjà marquée chacun laissant l’autre s’exprimer pleinement. Jouant sur les harmoniques, les deux personnalités s’accordent partageant la même vision de la musique, un goût prononcé de l’aventure mâtinée d’une certaine dose d’excentricité. Et c’est bien là que la « Belle Époque » tranche. Revisitant les classiques d’hier, ils rendent hommage à Sidney Bechet, mais aussi aux compositions d’Henry Lodge, de Miles Irving ou encore de Duke Ellington. Les trentenaires s’en donnent à cœur joie exprimant tantôt leur goût pour l’improvisation, une joyeuse insolence et une suave poésie. Sacré « Artiste de l’année » et Révélation de l’année » aux Victoires du Jazz en 2014, le concert promet de belles surprises tout en intensité !

L.M.

Le 6 décembre à l’Hexagone de Meylan ;
Renseignements : http://theatre-hexagone.eu/



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide