Fermer la publicité

DTWeb se développe, mais déménage

Loire le 14 août 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 601 fois

Autre entreprise altiligérienne du numérique, DTWeb n’unira finalement pas son sort à celui de Brioude Internet (lire ci-dessus), comme cela avait été annoncé l’an dernier.

Cette entreprise créée en 2010 a consolidé son actionnariat voici deux ans, via une levée de fonds. Elle est désormais détenue par ses co-dirigeants, Damien Ruiz, 38 ans, Thierry Vargues, 48 ans, qui l’a rejoint en 2012, ainsi que des investisseurs privés.
L’actualité de cette société de dix salariés c’est son départ de la pépinière de Lempdes-sur-Allagnon pour un open-space de 200 m2 du quartier de la Partdieu, en au centre de la capitale de l’Auvergne, début août. « La plupart de nos collaborateurs étaient installés à Clermont, comme certains de nos clients, de nos prospects, ainsi que des écoles d’ingénieurs qui favoriseront les recrutements à venir, explique Thierry Vargues. Les jeunes diplômés rechignent à s’installer dans nos belles régions loin des grandes villes.»
DTWeb a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 500 000 €, avec pour la première fois un résultat positif. Son activité est de plus en plus tournée sur les applications « natives » sous IOS ou Androïd pour mobiles. Cela représente déjà la moitié de son activité. Le reste provient de la création et du développement de sites web. La TPE qui travaille pour des clients aussi variés que le Grand prix de France moto, la Fédération française de karaté, ou le chef étoilé Cyril Zen a été distinguée par le trophée 2014 de la CCIT de la Haute-Loire dans la catégorie services aux entreprises.
Une partie croissance de l’effectif sera affectée, dès le mois prochain, au développement d’une nouvelle offre. Elle sera commercialisée à  partir de printemps 2015, en mode locatif, ou SaaS (Software as a Service). L’installation des logiciels s’effectuera sur des serveurs distants (plutôt que sur les machines des utilisateurs), moyennant un abonnement qui a pour objectif de rendre cette offre plus abordable à la clientèle de PME, petites et grandes, visée. « Le marché des supports mobiles augmente de plusieurs dizaines de pourcent par an », note avec satisfaction Thierry Vargues. Tout en soulignant le « besoin d’être constamment en veille et en recherche d’innovations pour ne pas subir les évolutions qui vont très vite dans cet univers ».

D.M.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide