Fermer la publicité

Drias : l'outil de simulation climatique

Loire le 18 mars 2015 - Xavier Alix - Sciences, Santé, Environnement - article lu 92 fois

Drias : l'outil de simulation climatique
DR - Quel climat dans la Loire en 2050 ? En 2100 ? Ici au sommet du Pilat

Quels changements climatiques sur nos territoires ? Drias, le site Internet issu de la recherche publique donne des réponses à échelle très fine. Gigantesque simulateur gratuit pouvant aider au bon choix des politiques publiques locales.

De + 0,6 à + 1,3° C de température moyenne d’ici 2050, des vagues de chaleur plus fréquentes et a contrario un recul des jours de grand froid. Des tendances qui ne feront que s’accentuer de 2071 à 2100 avec des hausses de température de 2,6° à 5,3° C en été, des épisodes plus nombreux de précipitations extrêmes sur le pays,  de sécheresse au sud comme de vagues de chaleur de plus de 20 jours au sud est... De quoi faire rendre l’été 2003 ordinaire en 2050. 

Ce tableau peu réjouissant est une synthèse sur l’Hexagone. C’est celui du rapport Le Climat de la France au XXIe siècle : Scenarios régionalisées édition 2014. Dirigé par Jean Jouzel, rédigé par des scientifiques de Météo France en collaboration avec des chercheurs entre autres du CEA, du CNRS regroupées au sein de l’IPSL et du Cerfacs, il a été remis au ministère au début de l’automne. Automne très doux avec même une maximale de 20° enregistré le 19 octobre à Bouthéon par Météo France au lieu d’une moyenne de 11,9 ° à cette période…

Que cet épiphénomène soit une conséquence directe ou non du changement climatique, dans la Loire, comme partout en France, année après année, les courbes suivent la tendance mondiale à l’augmentation des températures dont le lien avec l’activité humaine est désormais certain, « l’évolution des activités volcaniques et solaires étant sans rapport », précise Gil Jacquin, directeur de Météo France Loire dont le centre a apporté sa pierre à ce gigantesque rapport. Et donc du coup, au site Internet qui en est issu : Drias met à disposition des projections climatiques régionalisées à une échelle très fine - tous les 8 km - sous forme de carte ainsi que de données numériques. En croisant les données, les moyennes, les évolutions, il permet ainsi de décliner ce qui pourrait se passer sur des zones très précises, par période, selon des scenarios plus ou moins pessimistes, sur les températures, l’humidité des sols, les précipitations… 

L’utilisation n’est pas évidente mais « il faut aller y chercher telle ou telle donnée qui peut intéresser telle problématique publique », estime G. Jacquin. Combien de jours de neige à Chalmazel dans 50 ans ? Où vendre des chauffages dans 30 ans ? Quelle sylviculture dans 40 ? A partir de quelle altitude cultiver la vigne dans 60 ? Où et quand la pluie gênera-t-elle le tourisme vert dans 70 ? Aider les politiques publiques à prendre des décisions selon ces simulations, c’est l’un des objectifs de cette base de donnée gratuite.

Xavier Alix

www.drias-climat.fr .

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide