Fermer la publicité

Double anniversaire pour l'Art berjallien

Isère le 07 avril 2017 - Patricia TRICOCHE - Nord-Isère

Double anniversaire pour l'Art berjallien
Patricia Perry Tricoche - Joëlle Huillier, Alain Moyne Bressand Vincent Chriqui Josie Galantini et jean louis Crepin

L'heure atait aux anniversaires pour l'Art berjallien qui vient de célébrer deux événements intimement liés : les 35 ans de l'école d'arts plastiques de Bourgoin-Jallieu et les 90 ans de sa doyenne et co-fondatrice Josie Galantini.

Fêter les 90 ans de Josie Galantini c’est ouvrir un grand livre d’histoire car la toute nouvelle et alerte nonagénaire a connu la guerre d’Indochine. C’est pour  rejoindre son mari Serge Galantini qu’elle s’engage dans l’armée coloniale.

A Hanoï en 1950, elle est affectée à l’Etat major où elle travaille au service technique de renseignements. Le couple part en Allemagne quelques années toujours dans l’armée. Mais en 1958 alors que son mari est envoyé en Algérie elle s’installe à Bourgoin avec ses deux enfants. Elle reste aujourd’hui encore pour les plus anciens Berjalliens, celle qui a créé dans les années 1970 la coupe glacée « la Berjallienne », la spécialité de son bar salon-de thé. Cependant, attirée par l’art pictural, elle pratique la peinture sur soie et se découvre des talents de dessinatrice.

C’est une rencontre avec le peintre Patrick Chanoz en 1981 qui agira comme une étincelle. En 1991, elle réalise sa première exposition. Crayons, pinceaux et couteaux se partageront les sujets entre peinture à l’huile et pastel. Josie sera même surnommée « le peintre aux chats » tant les félins ont été une source d’inspiration. De l’inspiration elle en n’en a jamais manqué créant en 1982 avec des copines l’école d’arts plastiques « Aspect » qui deviendra en 2007 « L’Art Berjallien ». Présidée depuis 2011 par Marcel Durand, l’école accueille 140 élèves toutes générations confondues dans les locaux mis à disposition par la Ville de Bourgoin-Jallieu et participe activement aux activités périscolaires. Une école qui a mis la qualité du geste au cœur de son enseignement. Par une approche plus sensorielle que théorique, l’enseignement vise à apprendre à regarder, ressentir l’équilibre des formes, des volumes et des couleurs.

Un anniversaires pour fêter aussi la longévité d’une association qui montre sa bonne santé et sa capacité à durer . Mais c’est bien Josie Galantini qui était au cœur d’une cérémonie au cours de laquelle le maire, Vincent Chriqui lui remettait un carré de soie hommage à une femme d’engagement. C’est entourée de sa famille et de ses amis que Josie Galantini soufflait, malgré l’émotion, ses 90 bougies.

Patricia Perry Tricoche



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide