Fermer la publicité

Dotations de l'Etat : les maires roannais désemparés

Loire le 25 septembre 2015 - Louis Pralus - Actualités - article lu 129 fois

Dotations de l'Etat : les maires roannais désemparés
Louis Pralus - Les maires se disent « étranglés »

Avant la journée de protestation nationale des maires , à Roanne les maires de l'arrondissement ont expliqué leur désarroi.

A Roanne on met une pétition en ligne, dans plusieurs communes la population se rassemble autour de son maire. C'est le désarroi et la colère devant la baisse de 30 % des dotations de l'Etat. Yves Nicolin, député maire de Roanne, calcule que ces baisses représentent , d'ici 2017,  20 à 25 M€ pour les communes du Roannais sans Roanne et l'agglomération et 65 M€ sur l'arrondissement et une perte d'investissements de 230 M€.  Roanne devrait augmenter sa fiscalité de 20 % pour compenser la baisse.

M. Durand, maire de Saint-Haon-le-Châtel, parle de trahison de l'Etat. « On nous donnait le Smic, maintenant ce sera le RSA ! » M. Couturier, maire de Saint-Haon-le-Vieux, annonce : « Si le budget diminue durablement il faudra s'attaquer au fonctionnement et ce sera la baisse des services de proximité. » Pour M. Perron, maire de Villerest: « L'Etat creuse un fossé encore plus grand entre population et  élus » mais il se refuse à augmenter les impôts comme quelques autres. Quitte, comme l'envisage M. Durand , à être mis sous tutelle du préfet. « Mais c'est un risque, objecte M. Nicolin : celui de voir les impôts augmenter  plus que vous l'auriez fait ! » M. Giraud, maire de Lay, demande s'il n'y aurait pas des pressions possibles à l'occasion des régionales. M. Barnier, président des maires de la Loire, conseille  : « Il faut faire bloc, il faut montrer notre force. » Mais déjà on entend ici et là les conséquences : il faudra fermer des équipements, abandonner des projets, repousser des travaux.

Yves Nicolin reste néanmoins réaliste : « Je ne pense pas qu'on fera bouger le gouvernement mais on fera prendre conscience à nos concitoyens qu'on n'est pas responsables si on augmente les impôts ! »

L.P.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide