Fermer la publicité

Portrait : Dominique Pracca, nouveau président d'Envie Loire

Loire le 10 janvier 2017 - Sophie Bonnevialle-Chesneau - Économie - article lu 84 fois

Portrait : Dominique Pracca, nouveau président d'Envie Loire

Il a été élu président de l'association Envie Loire en septembre dernier, dont il était membre depuis deux ans. Il succède à Alain Cornut, qui a fondé la structure dans la Loire et en a été le président pendant 23 ans.

« J’ai proposé mes services à Alain Cornut que je connais depuis longtemps, sans savoir dans quelles responsabilités je pouvais être utile. » Dominique Pracca a commencé à prendre part aux conseils d’administration en 2014 et est devenu trésorier de l’antenne ligérienne de l'association créée au niveau national en 1984 à Strasbourg. Une nouvelle aventure pour ce retraité de 70 ans, habitué à diverses responsabilités : il a notamment été membre du conseil d’administration de la fédération du BTP de la Loire pendant presque 20 ans.

Après un diplôme de technicien supérieur en travaux publics à l’Ecole du bâtiment et des travaux publics de Vincennes (94), Dominique Pracca a effectué sa carrière au sein du groupe Vinci ; « j’ai débuté en tant que conducteur de travaux, puis après sept ou huit ans, je suis devenu responsable d’agence à Saint-Étienne », explique cet habitant de l’Étrat, originaire de Saint-Martin-en-Haut. Il a travaillé également à Clermont-Ferrand pour Vinci.

« L'humain, le premier capital d'une entreprise »

À la fin de sa carrière, il est en charge de recréer une agence sur Lyon pour le groupe, spécialisée dans les stations d’épuration, sur un territoire qui couvrait les régions de l’époque Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne et Franche-Comté. « A ce moment de ma carrière, je gérais une équipe d’une quinzaine de personnes », lance Dominique Pracca. Une gestion qui l’a passionné : « j’ai toujours été convaincu que le premier capital d’une entreprise était les hommes et les femmes qui la composent ». Même s’il est à la retraite depuis huit ans, il poursuit une activité de consultant et formateur dans les activités d’hygiène publique, sa spécialité.

Après une carrière dans un groupe mondial, cela l’intéressait « d’aborder la gestion d’une plus petite structure, avec l’envie d’amener mon expérience de la gestion d’entreprise et du personnel ». L’association Envie Loire gère l’entreprise solidaire, bien connue des Ligériens. En effet, elle propose dans deux magasins (Saint-Étienne depuis 1993, Roanne depuis 1997) de l’électroménager à des prix entre - 30 et - 50 % par rapport au neuf. Ces appareils sont récupérés, rénovés et remis en état par des salariés jusque-là éloignés de l’emploi (des chômeurs de longue durée, des travailleurs handicapés, des jeunes sans qualification..)

L’entreprise solidaire ligérienne, dirigée par Pierre-Gilles Gayet, et l'association devraient réaliser à elles deux 2,4 M€ de chiffre d’affaires en 2016. Elle compte une cinquantaine de salariés dans le département, dont une quarantaine en parcours d’insertion. Le but étant d’être un tremplin pour ces personnes, pour leur permettre de retrouver un emploi durable. Cet aspect humain a interpellé Dominique Pracca : « j’ai beaucoup reçu dans ma carrière professionnelle, je suis en capacité et en devoir d’apporter à mon tour ». En tant que nouveau président d’Envie Loire, il souhaite développer de nouveaux projets : « je suis convaincu que l’on va devoir aller vers de nouveaux services autour des produits que nous vendons, comme la location d’appareils ou la maintenance systématique pour fidéliser la clientèle ».

Sophie Bonnevialle-Chesneau

 

CREDIT PHOTO Georges Rivoire

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide