Fermer la publicité

Riorges : Deux jours de fête autour du bœuf

Loire le 23 octobre 2015 - Louis Pralus - Roannais - article lu 250 fois

Riorges : Deux jours de fête autour du bœuf
chambre d'agriculture - Fête du charolais côté repas

Animations, dégustations, démonstrations au programme de la fête du Charolais ce week-end au Scarabée.

La fête du Charolais au Scarabée ouvre samedi 24 et dimanche 25 octobre à partir de 10 h au prix de 3 € l'entrée. Le billet donne droit à la tombola tirée au sort  le dimanche à 17 h 30. Premier prix : 50 kg de viande, 2e prix 20 kg de viande puis  repas dans des restaurants réputés .
Côté animations, la plus grande basse-cour avec les Amis de la basse-cour : plus de 80 exposants de 9 départements, plus de 800 animaux  (volailles rares, pigeons, cobayes, lapins de toutes races). Championnats de la volaille charolaise, du pigeon carneau et sottobanca, challenge de la Faec club des cobayes. Ouvert samedi de 14 h à 19 h, dimanche de 9 h à 17 h.
Petite ferme pédagogique, animée par Valérie Laleuf de Cordelle et Hélène Maillavin de Cottance : lapins, cochons brebis, chèvres, ânes, volailles... Concours pour enfants :  à l'aide d'un questionnaire à remplir sur place un enfant peut faire gagner à toute sa classe une sortie en ferme pédagogique ; les 2 gagnants seront désignés dimanche à 17 h. Egalement pour les enfants  :  tours en calèche,  découverte de la ferme « la planète, les hommes, les bêtes », concours de peignage d'animaux le dimanche à 15 h.
Pour les grands le samedi et dimanche à 15 h dégustation de viande et animation par le syndicat des bouchers, exposition de calèches et matériel agricole anciens, démonstration de battage de maïs à l'ancienne ;  le dimanche de 14 h à 15 h défilé de chevaux de trait et à 16 h 30 présentation des grands prix animaux de boucherie. Repas : samedi et dimanche à midi, buffet à volonté de bœuf cuisiné, fromage et dessert (22 €) ;  dîner dansant  samedi soir à réserver chez les bouchers Brise, Gouttenoire, Grisard, Séon, Gonin (Renaison).

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide