Fermer la publicité

Deux clubs, un stade, une solution

Isère le 19 novembre 2015 - Caroline THERMOZ-LIAUDY - Région grenobloise - article lu 253 fois

Deux clubs, un stade, une solution
Caroline Thermoz-Liaudy - Le FCG e le GF38 ne devraient plus se disputer le Stade des Alpes à partir de la saison prochaine.

Alors qu'au mois d'octobre encore, des conflits ont rythmé l'organisation des matches du GF37 et du FCG, qui utilisent tous deux le Stade des Alpes pour leurs rencontres à domicile, il semble qu'une solution vienne d'être trouvée pour limiter les désaccords à l'avenir.

Alors que les matches du FC-Grenoble Rugby et du Grenoble Foot 38 ont lieu au Stade des Alpes il y a aujourd’hui toujours la possibilité de repli incontournable au stade Lesdiguières. Pour la Ville ainsi que pour la Métropole, l’enjeu d’une collaboration notamment autour de l’utilisation conjointe du stade par les deux clubs est grand d’autant que récemment, des tensions et les délocalisations des matches du GF-38 ont émaillé les rencontres. C’est pourquoi, les présidents du FCG et du GF-38, Marc Chérèque et Stéphane Rosnoblet se sont réunis le 5 novembre dernier, à l’initiative du président de Grenoble-Alpes Métropole Christophe Ferrari, et de l’adjoint aux sports de la Ville de Grenoble, Sadok Bouzaïene, en présence du délégataire du Stade-des-Alpes, la société Sogestal.

Tous les participants ont réaffirmé que les deux clubs disputeront leurs rencontres à domicile au Stade des Alpes, quels que soient leurs niveaux sportifs. Il reste néanmoins possible qu’exceptionnellement en raison de la concomitance de certaines rencontres, qu’un des deux clubs soit dans l’obligation de trouver un stade d’accueil de repli. Tous les participants ont réaffirmé leur volonté de travailler ensemble pour éviter, ou minimiser, la probabilité d'un litige. Cela passera par un travail très en amont avec les ligues et/ou les fédérations pour une bonne planification des saisons, par la mise en place d’un intervalle possible entre deux matches et par la sensibilisation des parties prenantes comme des diffuseurs.

Les participants à la réunion ont affirmé qu’un ensemble d’actions à mener devrait permettre, pour le club utilisateur non résident du Stade des Alpes, la mise en place du stade Lesdiguières comme une solution de repli durable et acceptable par tous. Un groupe de travail d’élus de la Métropole, de la Ville de Grenoble et de dirigeants des deux clubs travaille avec les services des collectivités et de Sogestal sur les modalités pratiques. De bonne augure alors que les rugbymen évoluent au plus haut niveau français et que les footballeurs souhaitent retrouver au moins le niveau Ligue 2.

Caroline Thermoz-Liaudy
 

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide