Fermer la publicité

Des perchoirs pour les cigognes iséroises

Isère le 24 juillet 2015 - Caroline THERMOZ-LIAUDY - Sciences, Santé, Environnement - article lu 247 fois

Des perchoirs pour les cigognes iséroises
Adrien Lambert- LPO ISère - Lors de l'installation des dispositifs de sécurisation

Pour éviter l'électrocution des oiseaux et les microcoupures de courant, des perchoirs ont été installés afin de faciliter la migration des cigognes.

Afin de protéger les cigognes, ERDF (Électricité réseau de distribution France), en partenariat avec la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux) a procédé le 16 juillet dernier à plusieurs interventions sur les supports du réseau électrique, où les cigognes blanches risquent de se poser lors de leur période de migration postnuptiale qui débute en août. Ce travail s'inscrit dans une convention signée par plusieurs partenaires : ERDF, la LPO Isère, les parcs naturels régionaux de Chartreuse et du Vercors, le Parc national des Écrins et le Département de l'Isère.

En effet, selon les conditions météorologiques, ces migrateurs ont des difficultés pour passer le massif du Trièves et du Diois et se posent pour reprendre des forces. Il n'est pas rare de voir des groupes de 30 à 50 cigognes se poser dans cette région, non sans risque pour les ciconiidés. 7 cigognes ont ainsi été électrocutées en août 2014 et leur contact avec les lignes électriques provoquent par ailleurs de multiples microcoupures de courant. Une équipe d'agents ERDF spécialisée dans les travaux sous tension sur le réseau 20 000 volts était mobilisée afin de poser des dispositifs de protection sur 7 pylônes dans le secteur de Monestier-du-Percy.

Afin de remédier au problème d'électrocution lié au contact de ces oiseaux de grande envergure avec plusieurs câbles électriques, ERDF et LPO ont décidé d'installer soit des perchoirs au dessus des installations électriques soit des tiges dissuasives pour éviter la pose sur les poteaux. Une partie des installations sera protégée avec des accessoires isolants.

C.T-L.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide