Fermer la publicité

Des objectifs de forte croissance pour PCI Scemm

Loire le 11 avril 2015 - Denis Meynard - Industrie - article lu 1770 fois

Des objectifs de forte croissance pour PCI Scemm

Tongtai, nouveau propriétaire de l'ex filiale machines-outils de PSA, veut rapidement doubler le chiffre d'affaires de l'entreprise de Saint-Etienne.

Comme nous l’annoncions précédemment, le groupe taïwanais Tongtai a conclu la semaine dernière le rachat de 100 % du capital de PCI Scemm, la filiale de PSA spécialisée dans la réalisation de centres d’usinage de pièces de moteurs destinées à l’automobile. Le constructeur français, qui représentait l’an dernier 53 % de son chiffre d’affaires, s’est engagé dans un contrat cadre à continuer à faire appel de façon privilégiée à son ex-filiale stéphanoise sur les cinq prochaines années. A cette échéance, la firme au Lion ne devrait plus représenter qu’un quart des débouchés.

Le président et principal actionnaire du groupe coté à la Bourse de Taipei, Jui-Hsiung Yen, a annoncé la semaine dernière aux salariés son souhait que le chiffre d’affaires de l’entreprise ligérienne atteigne 60 M€ en 2020, contre un peu moins de 25 M€ l’an dernier (avec un résultat net avant impôt de 900 000 €). Cette première acquisition européenne va permettre au groupe de Taïwan (CA de 270 M€, avec 1 500 salariés) de devenir un fournisseur homologué par DPCA, la co-entreprise détenue à 50/50 par le Chinois Dongfeng et Peugeot Citroën Automobile, qui aura l’an prochain la capacité de produire un million de véhicules. A l’intention de ses 133 salariés français, le nouvel actionnaire a annoncé son intention de renforcer la trésorerie de PCI Scemm en y injectant l’intégralité des bénéfices qu’elle réalisera au cours de trois prochaines années.

Tongtai réalise une part importante de ses ventes avec l’industrie automobile (44%). Il travaille aussi beaucoup pour l’aéronautique et l’électronique. Environ 53 % de son chiffre d’affaires est réalisé en Chine, où il va pouvoir utiliser les compétences acquises par PCI Scemm dans les ligne complètes permettant d’usiner, en grande série et avec des standards élevés de qualité, des éléments de motorisation tels que les carters et les culasses. Patrice Gambier, directeur général délégué de l’entreprise stéphanoise, explique que « le choix de cet acquéreur, qui ne va pas fermer le site pour récupérer le carnet de commandes, a permis à PSA de donner un avenir à PCI. Et le fait de ne plus appartenir à ce constructeur nous donnera plus de facilités à travailler pour d’autres, notamment Renault ».

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide