Fermer la publicité

Des maires dans la résistance aux nouveaux rythmes scolaires

Loire le 04 septembre 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 396 fois

Des maires dans la résistance aux nouveaux rythmes scolaires
La préfecture a imposé de nouveaux horaires à 9 communes ligériennes (©DR)

Pour cause ces communes s’élèvent contre l’application du décret.

Elles l’ont affirmé dans une délibération du conseil municipal, fixant des horaires fondés sur la semaine de quatre jours. C’est ceux-là que ces communes ont observé comme à Margerie-Chantagret où le maire Nicolas Rey a fermé l’école ce mercredi matin. « Nous avons appliqué les horaires prévus dans notre délibération laquelle n’a pas été contestée par le contrôle de légalité », explique le maire. Concrètement les quatre enseignants de l’école communale de Margerie-Chatagret ont suivi le lundi les horaires de l’académie, achevant l’école à 16 h, mais sont restés en présence des élèves jusqu’à 16 h 30, l’horaire municipal, a observé Nicolas Rey. Mercredi, les quatre enseignants se sont présentés à l’école qui était fermée. Aucun élève ne s’est présenté et les enseignants s’en sont retournés après avis pris à l’inspection académique. Le maire de Margerie-Chantagret n’avait pas mercredi soir eu de contact de l’inspection académique, ni de la préfecture, ni de la sous-préfecture. Il persistera dans la résistance aux nouveaux rythmes scolaires.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide