Fermer la publicité

Des effectifs relativement stables dans les établissements privés

Loire le 22 septembre 2015 - Marine Graille - Actualités - article lu 192 fois

Des effectifs relativement stables dans les établissements privés
L'enseignement catholique de la Loire vient de communiquer les premiers chiffres de ses effectifs

L'enseignement catholique de la Loire vient de communiquer un premier bilan sur les effectifs de la rentrée 2015-2016. Des chiffres relativement stables mais qui seront définitifs dévoilés début octobre.

 

Cette année scolaire a un goût un peu particulier au sein de l’enseignement catholique de la Loire. En effet, depuis quelques semaines un nouveau directeur diocésain vient de prendre ses fonctions. Bruno Prangé, jusque là directeur diocésain sur Toulon, prend donc peu à peu ses marques sur ce nouveau territoire.

Mi septembre, le nouveau directeur a présenté les premiers chiffres des effectifs des établissements privés du sud Loire. « Cet état des lieux n’est pas définitif. Nous aurons une vision plus juste d’ici début octobre puisque par exemple les inscriptions dans les lycées professionnels sont plus étalées dans le temps», explique B. Prangé. Selon les premiers bilans chiffrés, les effectifs de cette rentrée 2015-2016 sont plutôt stables, avec une hausse un peu plus sensible en élémentaire et dans les lycées généraux et technologiques.  Le 1er degré compte à lui seul, 14 483 élèves dont 5 323 en maternelle (+ 20 élèves en un an) et 9 160 en élémentaire (+ 80 élèves). Dans le second degré, l’enseignement catholique a recensé 15 909 élèves, dont 9 363 pour le collège (-74 élèves), le lycée général 2 724 (+ 120 élèves), le lycée professionnel 3 220 (+ 8 élèves).

Par ailleurs, cette nouvelle rentrée scolaire dans l’enseignement privé sera marquée par l’ouverture d’une 8e Ulis (Unité de localité pour l’inclusion scolaire) au collège Saint-Pierre à Montrond-les-Bains. Cette structure pourra alors accueillir une dizaine d’élèves souffrant de troubles cognitifs. La dernière Ulis avait ouvert dans la Loire en 2013 au lycée Le Renouveau à Saint-Genest-Lerpt.

Par ailleurs, le Comité diocésain de l’enseignement catholique (Codiec) a approuvé l’orientation pluriannuelle qui comprend trois axes. Tout d’abord l’accueil et l’accompagnement de tous les élèves sans discrimination (philosophique, religieuse…) « C’est un enjeu fondamental et il y a du travail à faire dans certains établissements sur cette question », insiste B. Prangé. Ensuite, les lycées et collèges privés doivent se mettre davantage en réseau que ce soit au niveau pédagogique, pastoral ou matériel. Enfin, l’enseignement catholique se doit de développer une gestion saine et pérenne.

Marine Graille

 

 

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide