Fermer la publicité

Des accueils et activités 41 dimanches sur 52

Loire le 13 mars 2014 - La Rédaction - Roannais - article lu 335 fois

Des accueils et activités 41 dimanches sur 52
Le président de l'Unafam42, M. Peyret et Mme Thieullen (Udaf) invitent le 20 novembre à un colloque sur les maladies psychiques (D.R.)

« A Atedac, on ne parle pas de pathologies.

On accueille toutes personnes souffrant de handicaps, moteurs, psychiques,  solitude, en situation d’exclusion, afin de les sortir de leur isolement,  de favoriser "un vivre ensemble" », explique Mireille Odin, présidente, lors de l’AG en présence de Mme Fasollette représentant Mme Déroche. M. Borie de la Croix-Rouge remettait un chèque de 200 €.
« Nous avons été ouverts 41 dimanches sur 52. Nous comptons 42 adhérents. Et nous avons accueilli 773. Soit environ 10 personnes par session», poursuit Mme Odin. Aux ateliers fimo, perles, canevas, mandalas, sculpture -6 prestations en début d’année-, s’ajoutent les sorties. Ainsi en 2013, en mai fut organisée une brocante, un buffet restauration grâce au conseil de quartier centre, en juin un pique-nique à Saint-Just-en-Chevalet, en août, un  apéro-concert, en septembre, (aux Bruyères du Désert) une journée pommes-de-terre, en octobre un spectacle Amicalement vôtre (billets au profit d’Atedac), en décembre opération « portes ouvertes » et bûches en chocolat et papillotes grâce à Révillon pour Noël. « Nous avons tous les premier dimanches du mois, un déjeuner partagé » précise la présidente.
Pour 2014, les activités sont reconduites, mis à part l’atelier de sculpture de M. Kroll. Au programme chant, de la musique, des ateliers d’écriture, des sorties… Concernant le Groupe d’entraide mutuelle, suite à l’information de l’Agence régionale de santé (ARS) annonçant  pour 2014 des subventions supérieures à 2013, les demandes entreprises en 2008 seront poursuivies pour la création du GEM sur Roanne (provisions de 8 600 € à cet effet) avec le soutien de M. Buffavand et du Dr Straub (psychiatre à l’hôpital).

B. P. B



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide